Le don impulsé par les salariés de Champicarde
Champicarde, ayant des valeurs sociales fortes, donne régulièrement ses champignons, non commercialisés mais consommables, à ses salariés. Ceux-ci ont proposé que les produits soient également donnés aux personnes démunies.


Champicarde, ayant des valeurs sociales fortes, donne régulièrement ses champignons, non commercialisés mais consommables, à ses salariés. Ceux-ci ont proposé que les produits soient également donnés aux personnes démunies.   

L’entreprise, créée en 2012 à Crécy-sur-Serre dans l’Aisne (02), vend ses champignons biologiques français à la grande distribution et aux magasins spécialisés. Plusieurs variétés sont vendues : champignons blancs, pleurotes, champignons blonds et les shiitakés.   

Les produits sont cultivés avec le plus grand soin puis récoltés et triés à la main. Cependant, le cahier des charges à respecter pour le producteur est très précis. Il arrive régulièrement, en début ou fin de culture que les produits soient trop gros pour être vendus, ou que leur chapeau soit ouvert, par exemple. Par ailleurs, en fonction des fluctuations de marché, l’anticipation de la demande est trop importante et des invendus subsistent.  

Philippe Marès, myciculteur, a ainsi proposé un don de 20 kg de champignons sur l’application SOLAAL (www.dons.solaal.org), pour un premier test. C’est le Secours populaire français, à proximité de l’exploitation, qui a pu bénéficier des produits pour sa distribution bi-mensuelle. Le bilan a été positif pour le donateur qui a trouvé l’application « simple et efficace ». Quelques semaines plus tard, ce ne sont pas moins de 150 kg de champignons qui ont pu être donnés à la Croix-Rouge Française de Saint-Quentin (02). L’association était ravie puisque les produits frais étaient très limités pour sa prochaine distribution alimentaire.   

Même si cela n’a pas constitué un frein pour le don, M. Marès propose que les associations viennent par la suite avec leurs propres caisses pour emmener les produits. En effet, ses caisses ne peuvent sortir de l’exploitation par mesure d’hygiène.  

SOLAAL remercie l’ensemble des salariés ainsi que M. Marès pour leur solidarité et générosité

, , , , , , ,