Focus sur l’ASH 2012 – MDS/SMP

Mieux adapter le traitement aux patients

Dans le syndrome myélodysplasique (MDS), l’approche thérapeutique habituelle tente d’induire une apoptose dans les clones des cellules cancéreuses en espérant que cela permette aux cellules souches hématopoïétiques normales de croître. Or les gènes-clés codant pour l’apoptose sont fréquemment absents dans les cellules cancéreuses MDS/AML. En d’autres termes, le traitement visant à les détruire s’avère souvent inefficace sur les sous-clones des cellules cancéreuses n’exprimant pas p-53 par exemple, mais détruit les cellules normales.

Plus d’informations sur : http://www.medical-congress.com/Focus_sur_l_actualite_de_l_hematologie_a_l_ASH_2012-article506-frm=153
, , , , , , , ,