[D'AILLEURS] La fondation Endeavour Fund pour les anciens soldats endeuillée

[D'AILLEURS] La fondation Endeavour Fund pour les anciens soldats endeuillée
Le 24 janvier dernier, Henry Worsley est mort pendant une expédition menée pour la fondation gérée par le Prince William. Ancien colonel de l’armée britannique et père de deux enfants, cet explorateur réalisait une traversée de l’Antarctique à laquelle il n’a pas survécu.


Parti en novembre, Henry Worsley voulait rallier les deux rives du continent, soit 1 770 km, en moins de 80 jours. Il pensait même y arriver en 75 jours. Cette traversée devait se faire en solitaire et sans aucune assistance. Après 71 jours, à bout de force, il actionne son signal de détresse, à seulement 48km de la fin de son périple. C’est une péritonite qui a eu raison de lui : arrivé à l’Hôpital de Punta Arenas, au Chili, les médecins ne pouvaient plus rien pour lui.

Cette traversée avait pour but de lever des fonds pour l’Endeavour Fund, fondation du Prince William, qui agit pour les soldats blessés, malades et leurs familles. Une cause qui touchait particulièrement Worsley au vu de son passé militaire. 130 000 euros ont tout de même été récoltés au cours de son voyage tragique.

Grand admirateur des explorateurs de l’Antarctique, Worsley voulait réussir là où son idole Shackleton avait échoué au début du siècle dernier. Il laisse avec son SOS, son dernier message : « mon voyage touche à sa fin, mon sommet était hors de portée ».

 

Source

 

Crédit Photo

, , , ,