Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Société Générale présente son engagement solidaire sur BFM Business

Société Générale présente son engagement solidaire sur BFM Business
Alors que la fondation d’entreprise Société Générale fête son dixième anniversaire cette année, Didier Meillerand a reçu Frédéric Oudéa, le directeur général du groupe bancaire  et président de la Fondation Société Générale, dans son émission A But Non Lucratif diffusée chaque dimanche à 14h sur BFM Business. L’occasion de revenir sur les actions de mécénat solidaire de Société Générale.


Le 31 janvier dernier, Frédéric Oudéa était l’invité de l’émission A But Non Lucratif, présentée par Didier Meillerand sur BFM Business. Chaque semaine, cette émission met en lumière des initiatives solidaires, caritatives  ou humanitaires portées par une entreprise ou une association.

Le directeur général du groupe Société Générale est ainsi revenu sur l’engagement solidaire de l’entreprise qui a pour vocation l’insertion. Celle-ci, dans un souci «de cohérence  avec les autres engagements du Groupe », s'articule autour de deux axes : le sport et la culture. L’art contemporain, la musique classique, le rugby et le handisport en faveur de l’insertion sont en effet les  terrains privilégiés d’engagement du groupe bancaire.

Cet engagement sociétal s’exprime notamment à travers les partenariats noués entre Société Générale et les associations Emmaüs Défi et Orange Rouge, elles aussi présentes sur le plateau de Didier Meillerand.

La Fondation Société Générale entretient un partenariat avec Emmaüs Défi depuis cinq ans. Cette association, créée en 2007, lutte contre la pauvreté et l’exclusion des personnes les plus éloignées de l’emploi grâce à des contrats aménagés et un accompagnement renforcé. Elle a notamment créé un chantier d’insertion dédié à la valorisation des objets et matériaux usagés revendus dans des bric-à-brac grâce au soutien financier de la Fondation Société Générale. En 2015, la Fondation s'est engagée aux côtés de l'association pour développer ce chantier d’insertion, ouvrir de nouveaux magasins à Paris et déployer le projet Amistock dans la capitale.  

Sur le plateau d’A But Non Lucratif, Jean-Michel Cornette, salarié en insertion chez Emmaüs Défi, a raconté sa descente aux enfers après son licenciement et la perte de son logement il y a 6 ans. Il raconte que, grâce à la structure, il a aujourd’hui « pratiquement réussi à avoir le logement, la santé et le travail », et ce malgré un parcours chaotique.

Invitée elle aussi sur BFM Business, la directrice d’Orange Rouge, Corinne Digard, est elle aussi revenue sur le partenariat de sa structure avec Société Générale. Fondée en 2006, Orange Rouge donne la possibilité d’éduquer des jeunes en difficulté par la pratique artistique en permettant « la rencontre insolite entre adolescents en difficultés sociales, scolaires ou motrices et des artistes de haut niveau ».  

Ensembles, jeunes et artistes réalisent des œuvres qui font d’ailleurs l’objet d’expositions grand public. Ce projet est largement soutenu par Société Générale qui a fait de l’art contemporain l’un des axes majeurs de son mécénat.

 « L’entreprise peut apporter non seulement un soutien financier mais aussi l’expertise de ses salariés au profit des associations » a confié Frédéric Oudéa au cours de l’émission.

Les collaborateurs du Groupe n’hésitent pas à s’impliquer et à s’engager auprès d’associations lors d’évènements solidaires, de programmes de parrainage ou encore grâce au mécénat de compétences.

Aujourd’hui l’enjeu de la Fondation Société Générale est de « s’inscrire dans le temps » afin de soutenir toujours plus d’initiatives solidaires liées à l’insertion professionnelle et de permettre aux collaborateurs du Groupe de s’engager davantage !

Retrouvez l'émission en podcast sur le site de l'émission À But Non Lucratif

 

Crédit Antoine Doyen 

 

, , , ,