Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[CULTURE] 12 apprentis écrivains réunis pour travailler sur leur premier roman

[CULTURE]  12 apprentis écrivains réunis pour travailler sur leur premier roman
A l’occasion du Festival du premier roman de Chambéry, la Fondation Bouygues Telecom a organisé pour la quatrième année consécutive un stage d’écriture. Une manière de révéler et d’accompagner des écrivains en herbe tout en soutenant la littérature et la langue française.


Promouvoir la lecture et l’écriture

Soutenue financièrement par la Fondation Bouygues Telecom, l’association Lectures Plurielles, qui rassemble un réseau de près de 4 000 lecteurs, a organisé le festival du 26 au 29 mai. Parmi 70 romans tout juste publiés, 23 ont été choisis par les lecteurs grâce à une plateforme de lecture en ligne. Les auteurs lauréats ont été invités au festival pour échanger sur leurs ouvrages. Avec ce mécénat culturel, la Fondation Bouygues Telecom œuvre sur le champ de la culture et cherche à encourager de nouvelles expériences de lecture et d’écriture tout en alliant une dimension numérique.

Un atelier au service des écrivains

C’est dans ce contexte littéraire que la Fondation a rassemblé, pendant 48 heures, douze auteurs jamais publiés pour son « Labo de l’écriture », un atelier d'écriture animé par l’écrivain Bruno Tessarech. L’atelier s’est composé d’exercices rédactionnels afin de perfectionner son style littéraire, mais aussi de moments de partage pour apporter une critique constructive au travail de chacun. Par ailleurs, une rencontre avec trois lauréats du Festival a été organisée. L'occasion d'offrir le retour d'expérience de jeunes auteurs déjà publiés à des écrivains rêvant parfois de l'être !

Des participants conquis

Les participants sont apparus comblés par ce week-end :

« Un grand merci à la Fondation Bouygues Telecom d'offrir une telle chance aux aspirants auteurs. J'ai savouré cette bulle d'écriture de 2 jours, dans un cadre idyllique, avec un groupe fort sympathique et un « maître » exemplaire qui m'a confortée dans mon envie d'écrire et de progresser, sans nécessairement attendre d'être publiée. »

« Même si, de retour sur mon manuscrit, je n'enchaîne pas les pages, j'y apporte déjà de nombreuses améliorations, grâce à une confiance en moi renouvelée et une technique affûtée. »