Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

SOLAAL : trois ans déjà !
Faciliter les dons des agriculteurs pour contribuer à l’alimentation des plus démunis et à leur équilibre nutritionnel, en privilégiant les produits frais, telle était l’ambition du fondateur de SOLAAL, Jean-Michel Lemétayer. Le concept était et reste unique en France et en Europe. Trois ans, c’est un cap de maturité pour une association. A notre actif, 8 500 tonnes distribuées, soit l’équivalent de 17 millions de repas. Ces volumes illustrent la générosité des agriculteurs et leur engagement à lutter contre le gaspillage alimentaire car ils sont souvent confrontés à des invendus qu’ils subissent.


Faciliter les dons des agriculteurs pour contribuer à l’alimentation des plus démunis et à leur équilibre nutritionnel, en privilégiant les produits frais, telle était l’ambition du fondateur de SOLAAL, Jean-Michel Lemétayer. Le concept était et reste unique en France et en Europe.

Trois ans, c’est un cap de maturité pour une association. A notre actif, 8 500 tonnes distribuées, soit l’équivalent de 17 millions de repas. Ces volumes illustrent la générosité des agriculteurs et leur engagement à lutter contre le gaspillage alimentaire car ils sont souvent confrontés à des invendus qu’ils subissent (météo, comportement du consommateur, embargo russe, calibre des produits, refus de palettes). Ce n’est pas naturel pour les agriculteurs de jeter. De plus, la générosité fait partie de l’ADN des « agriculcoeurs ».

SOLAAL doit beaucoup à ces agriculteurs qui lui ont fait confiance et avec lesquels elle a construit un dispositif pour distribuer au plus vite des denrées périssables. SOLAAL s’est enrichie également d’un dialogue régulier avec les associations d’aide alimentaire, pour parer, au plus près et au quotidien, à leurs besoins en produits frais.

Si nous avons pu construire SOLAAL, c’est aussi grâce à ceux qui nous ont fait confiance dès l’origine : les vingt-et-un membres fondateurs, les membres bienfaiteurs, qui ont pris un risque financier et se sont investis dans le développement de SOLAAL, via du mécénat en nature ou de compétences. Mes remerciements vont également aux dix adhérents qui nous ont rejoints depuis et à toutes les personnes bienveillantes et facilitatrices qui nous ont accompagnées.

SOLAAL a grandi grâce à l’addition des engagements et de la générosité de tous. C’est le thème que nous avons retenu pour la conférence que nous avons organisée pour célébrer notre anniversaire : « la générosité, source de bien-être au travail ». En effet, donner fait du bien. Je l’ai constaté à titre personnel mais aussi chez des agriculteurs, que je rencontrais sur un plan syndical, et dont j’ai découvert une autre facette.

SOLAAL est devenue un acteur engagé de l’économie sociale et solidaire qui lutte contre le gaspillage alimentaire et contre l’exclusion.

Nous sommes maintenant au milieu du gué car nous avons encore beaucoup à construire :

> professionnaliser nos relais locaux pour développer les dons de proximité,
> nous appuyer sur des ambassadeurs bénévoles de SOLAAL sur le terrain,
> publier un guide du don agricole, véritable boîte à outil pour faciliter les dons,
> créer de nouvelles filières de dons, notamment pour la transformation des produits donnés,
> créer un baromètre de la générosité agricole car aucune statistique n’existe en la matière.

SOLAAL ne s’est pas faite toute seule et je compte sur la mobilisation de toutes les bonnes volontés pour poursuivre cette belle aventure !

, , , , , , , , ,