Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

La Fondation Groupe EDF soutient l’Institut de la Vision

La Fondation Groupe EDF soutient l’Institut de la Vision
La Fondation Groupe EDF est mécène de l’Institut de la Vision qui porte un projet innovant sur la restauration de la vision concernant les pathologies liées au nerf optique.


Un engagement pour faire avancer la science et la santé pour tous

 

La Fondation d’entreprise du Groupe EDF soutient des projets d’intérêt général liés à la solidarité et au progrès dans une volonté d’intégration de tous dans une société plus juste et plus humaine. Elle intervient, de ce fait, dans les domaines de l’inclusion sociale et de la recherche médicale entre autres. Le mécénat de la Fondation Groupe EDF pour le projet de l’Institut de la Vision est parti du constat que la déficience de la vue, comme de tout autre sens, entraîne une perte d’autonomie, des difficultés liées à l’emploi voire à l’éducation des personnes touchées.

À ce jour, il n’existe aucun traitement pour soigner les nerfs optiques endommagés par la maladie ou les traumatismes. C’est pourquoi les recherches de l’Institut de la Vision représentent l’espoir, pour des millions de personnes, de retrouver la vue.

C’est donc naturellement que la Fondation Groupe EDF a décidé de soutenir les travaux du Professeur José-Alain Sahel, directeur de l’Institut de la Vision. Pour l’Institut : « le mécénat d’entreprise contribue à soutenir sur le long terme des projets d’envergure pour vaincre les maladies de la vision ».

 

Des recherches médicales de haut niveau pour soigner la cécité au sein de l’Institut de la Vision

 

Abrité au sein du Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts, l’Institut de la Vision est reconnu comme le plus important centre de recherche intégrée dédié aux maladies de la vision en Europe continentale.  L’Institut de la Vision est le pôle de recherche scientifique de la Fondation Voir & Entendre. Cette dernière finance des programmes de recherche pour lutter contre les maladies de la vision et de l'audition.

 

Les chercheurs et médecins de l’Institut de la Vision travaillent main dans la main pour accélérer l’innovation au bénéfice des patients. Ce lieu de partage de concepts et de techniques regroupe en un même site la recherche fondamentale, clinique et industrielle.

 

Vers une première mondiale

 

Les travaux de l’Institut ont montré que la régénération neuronale, même si elle est encore partielle, est désormais possible.

L’un des objectifs du projet glaucome, soutenu par la Fondation Groupe EDF et piloté par Alain Chédotal et Olivier Goureau, est de trouver de nouvelles molécules ainsi que des outils pharmacologiques qui permettront la repousse complète du nerf optique. Ces recherches permettront également la reconnexion durable des neurones ganglionnaires (neurones situés dans la rétine) avec le cerveau et de soigner le glaucome, seconde cause de cécité en France, au cours duquel ces neurones meurent. L’autre objectif capital de ce projet est de créer, à partir de cellules de la peau des patients, d’autres cellules que l’on nomme « cellules souches », qui seront transformées en neurones ganglionnaires puis greffés chez les patients.

 

Des premiers essais en laboratoire de la repousse du nerf optique convaincants

 

L’Institut de la Vision explique qu’ « au-delà du soutien financier des équipes d’Alain Chédotal et de Olivier Goureau, ce mécénat scientifique est utile pour faire avancer les travaux de mise au point de nouvelles stratégie thérapeutiques permettant de régénérer les connexions entre l’œil et le cerveau. Ces recherches sont porteuses d’espoir pour les 5 millions de patients atteints d’un glaucome et permettraient à terme la repousse complète du nerf optique et la récupération de la vision. »

, , , ,