Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

La France s’engage pour l’essaimage des associations en Nouvelle-Aquitaine

La France s’engage pour l’essaimage des associations en Nouvelle-Aquitaine
Partenaire de La France s’engage depuis un an, Atis est expert dans l’accompagnement des entrepreneurs sociaux en Nouvelle-Aquitaine. La structure réunit pour les lauréats et les projets finalistes les conditions d’un déploiement réussi dans la région.


Chasse aux idées novatrices

Il existe sur les territoires des occasions manquées de créer des entreprises sociales. Souvent, ceux qui repèrent un besoin ou ont une idée n’ont pas les outils pour vérifier leur pertinence.

En Nouvelle-Aquitaine, Atis expérimente depuis 2010 une forme originale de création d’entreprise sociale. Elle part des besoins constatés sur le terrain pour ensuite construire une réponse entrepreneuriale adaptée. « Notre métier est de capter les idées, de faire les études pour vérifier si les réponses sont pertinentes, et ensuite de transférer les projets à ceux qui vont créer l’activité », explique Elise Depecker, directrice d’Atis depuis deux ans.

Pour travailler cette captation de tendances, Atis fait un travail de prospection global. Elle organise aussi des rencontres avec les acteurs locaux ou des ateliers d’émergence d’idées sur une thématique précise. « Et maintenant qu’on a six ans d’existence, on nous contacte spontanément », reconnaît la responsable de l’association. Une fois identifiée, l’idée est soumise au Comité de Validation d’Atis, où l’on vérifie l’utilité de mener une étude.

Encadrer les porteurs de projet

Atis a mis en place en complément un incubateur d’innovations sociales. Pour le nourrir, l’équipe a créé un générateur d’idées, La Fabrique à Initiatives. Atis identifie et sélectionne les entrepreneurs susceptibles de pouvoir intégrer l’incubateur par des appels à projets, à raison de deux par an.

Pour les entrepreneurs sociaux, le dialogue avec Atis est précieux, car la bonne combinaison entre vocation sociale et logique entrepreneuriale est complexe. Atis comprend leurs problématiques, leur donne une méthodologie et s’implique parfois jusqu’à un stade avancé de la construction de leur entreprise. « On fait équipe pour leur projet, résume Elise Depecker. Ce que les entrepreneurs apprécient, c’est la capacité qu’on a à leur apporter un regard extérieur, mais surtout, comme notre un ancrage territorial est fort et que nous avons une connaissance fine de l’écosystème, nous avons tout le temps le bon interlocuteur. »  

Atis, un accélérateur local pour La France s’engage

Depuis 2016, Atis est venue élargir les partenaires locaux de La France s’engage. La structure prend sous sa coupe les lauréats et les finalistes pour leur essaimage en Nouvelle-Aquitaine. « Au moment où ils sont sélectionnés, on fait une étude, précise Elise Depecker. On vérifie quels seront leurs besoins d’accompagnement et en fonction, on les met en relation avec les personnes-clés qui vont pouvoir accélérer le projet en local, des élus, des entreprises, des décideurs. ».

L’étude leur donne une compréhension du territoire, évalue si les besoins auxquels ils répondent existent bel et bien dans la région, et le cas échéant, explique comment adapter leur projet. Atis leur donne également une vision des financements locaux possibles. Une fois l’analyse menée, les porteurs de projet se voient remettre une feuille de route spécifiquement élaborée selon leur stratégie territoriale.

Le partenariat avec La France s’engage prévoit dix accompagnements. « La France s’engage est un beau dispositif dans la durée, de financement et d’innovation sociale, reconnaît la directrice d’Atis.  Il n’y a pas d’autre dispositif de cet ordre-là. C’est une opportunité unique qui nous a permis de rejoindre un collectif d’accompagnateurs et d’échanger avec d’autres incubateurs territoriaux. ». Finalement, Atis a la possibilité de changer d’échelle à son tour et d’exercer son savoir-faire avec une résonance nationale : « On met en œuvre notre métier sur un autre niveau », et en collaboration directe avec le porteur de projet originel.

De nouvelles perspectives en 2017 pour l’entrepreneuriat social en Nouvelle-Aquitaine

Atis s’est porté partenaire avec 7 autres régions du projet « Start-ups de Territoires ». Il s’agit de rapprocher la création d’activités créatrices d’emplois à fort potentiel avec les enjeux solidaires et sociaux. Douze grands défis de société sont en cours d’analyse. Le 15 juin prochain, une grande soirée réunira des citoyens, des acteurs économiques, des entreprises, des collectivités et des associations pour accélérer les projets identifiés.

Inspirée par sa collaboration avec La France s’engage, Atis travaille sur des sessions d’accompagnement des entreprises en phase de croissance, une première dans la région. Car lorsqu’une entreprise sociale grandit, elle fait face à de nouveaux besoins et cherche à augmenter son impact social.

Atis veille également à densifier sa couverture géographique, car la région Nouvelle-Aquitaine, la plus étendue de France, réunit douze départements et près de 6 millions d’habitants.

Quant à ce qui procure le plus de fierté à Elise Depecker : « travailler en faveur des gens qui ont envie de changer les choses. C’est juste génial. »

 

, , , , ,