Un youtuber récolte 2 millions de dollars pour la crise humanitaire en Somalie

Un youtuber récolte 2 millions de dollars pour la crise humanitaire en Somalie
La jeune star des réseaux sociaux, Jérôme Jarre, est parvenu à mobiliser un avion-cargo et à récolter près de 2,5 millions de dollars pour venir en aide à la population somalienne. Une nouvelle démonstration du potentiel des réseaux sociaux. Néanmoins, cela a aussi été l’occasion d’une piqûre de rappel pour le grand public, qui donne sans vraiment prendre conscience de la réalité du terrain.


Un appel qui a résonné dans le monde entier

 

Jérôme Jarre est un jeune Français de 26 ans qui vit aujourd’hui aux États-Unis. Touché par la mort d’une petite fille de 6 ans en Somalie, il a décidé d’utiliser sa popularité sur les réseaux sociaux pour agir. Le 15 mars, il a donc publié une vidéo dans laquelle il déplorait la famine et sécheresse qui fait rage en Somalie et surtout son absence dans les médias. Il a alors appelé les internautes à l’accompagner, et à prendre les choses en main. Son idée était de solliciter la compagnie aérienne Turkish Airlines grâce au hashtag #TurkishAirlinesHelpSomalia. Grâce au relais du hashtag sur les réseaux sociaux, la compagnie aérienne a entendu l’appel de Jérôme Jarre et a proposé de mettre à disposition un avion-cargo d’une capacité de 60 tonnes.

 

Encouragé par cette réponse positive de Turkish Airlines, le youtuber a rappelé que le combat ne s’arrêtait pas là. Avec un nouvel hashtag #LoveArmyForSomalia il a cette fois fait un appel aux dons. Grâce à une cagnotte en ligne, il a cette fois sollicité la générosité des internautes pour pouvoir remplir l’avion de vivres à envoyer en Somalie. Près de 2 millions de dollars ont été récoltés pour cette opération, soit le double du montant espéré. L’information a aussi été relayée et promue par des célébrités comme Ben Stiller qui va réaliser un reportage sur le sujet.

 

L’action de Jérôme Jarre, une fausse bonne idée ?

 

Si l’intention est là, la méthode utilisée par Jérôme Jarre ne semble pas convaincre la plupart des ONG. Les associations qui agissent dans ces pays ont déjà eu à faire face aux problèmes causés par le don en nature en masse. Si elles peuvent soulager la population pendant quelques mois, elles sont vite consommées. Entretemps, ces denrées nuisent à l’économie du pays en concurrençant les producteurs et marchands locaux. Le journal Slate.fr dans leur article « En envoyant du riz en Somalie, Jérôme Jarre n’a pas vraiment compris le travail des ONG » arappelé la crise qui a déjà eu lieu à Madagascar. Le journal y a notamment cité Maud Allegro de Cap Solidarités : « Le trop plein de dons de vêtements […] avait eu un effet néfaste sur l’industrie locale du textile ». Un déficit économique difficile à rétablir et qui empire la situation du pays. Un fait dont Jérôme Jarre a cependant pris conscience lors de son intervention en Somalie.

 

Il a d’ailleurs twitté « Nous sommes en train d’apprendre d’importantes leçons en Somalie. Il est temps de repenser les actions humanitaires. » Un manque de tact qui n’est pas passé inaperçu auprès des ONG qui sont sur le terrain depuis 20 ans et dont les structures et méthodes se sont considérablement améliorées au cours des dernières années. Malgré la maladresse du jeune youtuber, il faut tout de même positiver et espérer que son expérience provoquera une prise de conscience collective.

La Somalie, une urgence humanitaire

 

La famine et la sécheresse en Somalie menacent plus de 6 millions de personnes. Selon l’ONU, environ 3 millions d’entre elles ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence, soit la moitié de la population. L’organisme international considère que la somme nécessaire pour améliorer la situation sur place s’élèverait jusqu’à 864 millions de dollars. Or, pour le moment, seulement 31 % de cette somme ont été récoltés, soit moins d’un tiers.

 

La situation en Somalie est catastrophique depuis des années. Déjà en 2011, la famine avait causé la mort de 260 000 personnes, dont 363 000 enfants de moins de 5 ans. Une crise donc, qui nécessite beaucoup de moyens et d’actions sur le terrain. L’initiative de Jérôme Jarre, bien que critiquée par beaucoup, apporte une aide qui est plus que bienvenue par la population somalienne.

, , , , , ,