Le fondateur d’easyJet léguera 1,15 milliard d’euros à des oeuvres caritatives

Le fondateur d’easyJet léguera 1,15 milliard d’euros à des oeuvres caritatives
Le milliardaire Stelios Haji-Ioannou, créateur de la compagnie aérienne low-cost easyJet, annonce qu’il léguera après sa mort 1,15 milliard d’euros à des oeuvres caritatives, à travers sa fondation « Stelios Philanthropic Foundation »


Une décision encouragée par Bill Gates

Le fondateur d’easyJet doit son engagement philanthropique à Bill Gates et Warren Buffet. En 2010, ces derniers lancent en effet le programme « Giving Pledge » (promesse de don) qui vise à encourager les plus riches à soutenir financièrement des oeuvres d’intérêt général. Stelios Haji-Ioannou se laisse convaincre et acte le legs futur de la moitié de sa fortune, aujourd’hui estimée à environ 2,23 milliards d’euros. Après sa mort, c’est donc une somme d’1,15 milliard d’euros qui sera reversée à des associations. 

 

La philanthropie utile 

Le milliardaire a tenu à justifier sa prise de position pour la philanthropie dans une lettre, rendue publique par le Guardian. Il explique notamment que « les gens qui font de l'argent dans les affaires doivent renvoyer l'ascenseur un jour » et ajoute : « Je crois que personne n’a le monopole des bonnes idées pour faire oeuvre de charité et que les problèmes de notre monde ne disparaîtront jamais (…) c’est pourquoi nous devons continuer à aider, selon nos moyens, continuellement. » Des propos qui résonnent en écho à une conférence qu’il donnait à la LSE (London School of Economics) en mai dernier, où il affirmait « J’attends de la philanthropie qu’elle soit utile. »

 

Stelios Foundation : un engagement déjà présent

Si l’annonce de ce don fait grand bruit, Stelios Haji-Ioannou n’en est pas à son coup d’essai. Sa fondation, Stelios Philanthropic Foundation, s’implique déjà depuis plusieurs années pour financer des projets humanitaires et environnementaux lancés par la Croix-Rouge ou encore WWF. De plus, le dirigeant à succès s’attache à proposer des bourses d’études pour de prestigieuses universités au Royaume-Uni ou en Grèce, pays desquels il est originaire. Le créateur d’easyJet fait donc figure d’exemple et espère à travers la médiatisation de son action « inciter d’autres personnes fortunées à en faire de même ».

, , ,