Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Klesia lance le Cercle de l’entreprise et de l’intérêt général

Klesia lance le Cercle de l’entreprise et de l’intérêt général
Alors que l’État semble spontanément le premier garant de l’intérêt général, les résultats dévoilés par le dernier sondage mené en mai dernier par l’Observatoire de l’intérêt général témoigne du pouvoir prêté aux entreprises. 73 % des Français estiment en effet que dans les années à venir, ces dernières devraient davantage s’impliquer pour le collectif. Un élan confirmé par Klesia, qui lance le Cercle de l’entreprise et de l’intérêt général, réunissant « des personnalités emblématiques du monde professionnel » afin d’identifier et de mettre en lumière les initiatives les plus innovantes.


Identifier les projets novateurs

Composé de 11 membres, incarnant selon Klesia « la diversité du paysage entrepreneurial français », le Cercle a pour mission d’identifier les projets novateurs, qui contribuent à valoriser les liens entre entreprises et intérêt général. Des personnalités comme Axel Dauchez (fondateur de make.org), Nicolas Sekkaki (Président d’IBM France), Sébastien Bazin (Président-Directeur général d’Accor) ou encore Myriam Maestroni (Présidente d’Économie d’énergie) auront donc pour mission de travailler autour de cinq grandes orientations : l’emploi, l’éducation et la formation, la santé, la sécurité ainsi que l’environnement. Les initiatives proposant des réponses aux questions liées à ces thématiques seront mises en avant, et ce notamment à travers une émission créée en partenariat avec BFM Business et Le Journal du Dimanche. Cette dernière se déroulera tous les mois, de mai à octobre, et offrira une tribune aux structures choisies par le Cercle. En parallèle, la remise d’un prix de l’Entreprise et de l’intérêt général est également prévu le 19 octobre prochain. 

 

Encourager l’évolution des entreprises

Christian Schmidt de La Brélie, Directeur Général de Klesia a tenu à revenir sur les raisons qui expliquent la création de ce cercle de travail. Un mot d’ordre : accompagner l’évolution des entreprises : « En tant que groupe de protection sociale proche des entreprises, nous avions l'intuition qu'elles oeuvraient déjà pour l'intérêt général. Grâce aux récents résultats de notre Observatoire de l'Intérêt général nous en avons désormais la conviction.  Ce n'est donc plus l'apanage de l'Etat et des pouvoirs publics. Respect de la parité hommes/femmes ou des obligations fiscales, amélioration du quotidien de travail via des solutions de gardes, de transports, accompagnement santé personnalisé… Les attentes des citoyens envers les entreprises sont de plus en plus grandes. La perception des entreprises se transforme et plus de la moitié des Français souhaitent aujourd'hui qu'elles jouent un rôle plus important pour le bien commun. Et l'évolution des entreprises françaises sur ces sujets  est remarquable, certaines sont même pionnières. Avec la création de ce Cercle nous voulons les identifier, les distinguer et encourager une démarche vertueuse pour tous. » Une chose est certaine, Klesia compte bien profiter de la dynamique positive à l’oeuvre dans l’opinion à l’égard du secteur privé, qui semble pouvoir s’imposer comme un nouvel acteur fort de l’intérêt général. 

, , ,