Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[#STREET] Ôboem, une plateforme de crowdfunding pour remplacer la pub par l’art

[#STREET] Ôboem, une plateforme de crowdfunding pour remplacer la pub par l’art
Toutes les semaines, l’équipe de Carenews déniche des initiatives qui prennent vie dans les espaces publics, afin de favoriser le « mieux vivre ensemble ». La plateforme de crowdfunding Ôboem vient d'être lancée à Bordeaux. Elle permet aux internautes de se mobiliser pour faire afficher des œuvres d'art sur des espaces publicitaires de la ville, au lieu des habituelles publicités consuméristes.


 

 

 

 

Le crowdfunding pour faire entrer l’art au cœur de la ville

 

Et si au lieu d’annonces poussant à la consommation, les panneaux publicitaires bordelais embellissaient la ville en affichant des œuvres d’art ? Telle est l’idée développée par la start-up Ôboem, qui vient de lancer une plateforme de crowdfunding pour mener à bien son projet. Concrètement, les internautes peuvent choisir la pièce qu’ils préfèrent parmi une sélection de 19 œuvres d’artistes français et lui apporter une contribution financière, contre un petit cadeau (carte postale, poster, toile...). Les sommes collectées permettront de louer des espaces publicitaires au format abribus, où seront exposées les œuvres d’art. « Toutes les œuvres seront affichées, mais celles qui auront eu le plus de contributions auront le plus d’espaces », explique Oliver Moss, cofondateur d’Ôboem.

 

12 000 euros, pour louer 150 panneaux publicitaires à Bordeaux

 

La première campagne de financement participatif d’Ôboem a une durée de 40 jours. Selon les calculs de la start-up, si elle parvient à récolter 12 000 euros, cela lui permettra d’investir 150 panneaux publicitaires en plein centre-ville de Bordeaux. Alors que les Français sont exposés chaque jour à des centaines, voire des milliers de pubs, Ôboem souhaite aider la population de l’Hexagone à se réapproprier les espaces publicitaires, en lui permettant d’en choisir le contenu. Une fois l’opération en cours bouclée, Ôboem envisage d’élargir son concept à des panneaux publicitaires de plus grand format, et à d’autres villes. Quant aux artistes, même s’ils ne sont pas rémunérés pour l’exposition de leurs œuvres, ils apprécient de pouvoir gagner en visibilité.

, , , , , ,