Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Des Étoiles et des femmes : réinsertion vers l'emploi par la cuisine

Des Étoiles et des femmes : réinsertion vers l'emploi par la cuisine
À Marseille, 12 femmes viennent de passer une année un peu particulière. Grâce à l’association La Table de Cana, elles ont pu passer leur CAP Cuisine, être coachées et encadrées mais surtout bénéficier d’une présence unique, celle d’un grand chef à leurs côtés. Ce projet, Des Étoiles et des Femmes, est une initiative qui permet la réinsertion par la cuisine de femmes éloignées de l’emploi. Fort de ses taux de succès (90 % de réussite au CAP et taux élevé dans la recherche d’emploi ou la création de restaurants), il est en cours d’essaimage. Le projet est encadré par Marseille Solutions et soutenus par quatre fondations d’entreprises : AG2R, Société Générale, Carrefour et Solidarity Accor.


La cuisine comme levier d’insertion pour ce projet de l’association la Table de Cana, réseau de traiteur d’insertion

 


Le projet marseillais Des Étoiles et Des Femmes s’inspire de Femmes en avenir, porté à l’origine par Alain Ducasse – 15 femmes de Sarcelles avaient été accompagnées pendant leur formation au CAP en vue d’être embauchées par Alain Ducasse. C’est l’association La Table de Cana qui s’occupe de la gestion du projet. Des femmes éloignées de l’emploi prennent connaissance de l’existence de l’association soit par pôle emploi soit via les maisons de quartiers (prescripteurs moins traditionnels). Il n’y a aucun critère d’âge, seulement une demande de maîtrise des savoirs de base (lire, écrire et compter en français). Leur point commun est l’envie de retrouver un emploi dont elles ont été éloignées. Et la passion pour la cuisine.

 

Mise en place en juin après une forte mobilisation de recrutement, la formation initiale collective comporte entre 60 et 100 femmes, des tests (niveau en dessous du CAP) sont mis en place directement à l’issue de la formation. Une quarantaine de femmes est sélectionnée, elles peuvent alors bénéficier de soutien scolaire (cours particuliers) pour atteindre le niveau CAP Cuisine qu’elles passent à la fin de l’année scolaire (90% de réussite la première année). Ensuite ont lieu des entretiens avec les partenaires, dont les chefs qui seront en duos avec elles. Une vingtaine de femmes est retenue. L’aventure continue avec un coaching de formation puis une immersion en entreprise, une semaine d’insertion permet de créer une cohésion dans le groupe, composé d’une dizaine de nationalités différentes. C’est finalement 12 femmes qui seront choisies par 12 chefs. Pendant l’été, l’association Les Tables de Cana les aide sur les aspects matériels (logement, aides financières, garde d’enfants) pour qu’elles puissent effectuer sereinement la rentrée. Les 12 femmes bénéficient également d’un accompagnement et d’un coaching personnalisés tout au long de l’année.
 

 

Le Parcours de Majda, réfugiée syrienne qui vient d'ouvrir son restaurant à Marseille

 

 

Le rêve de toujours de Majda, réfugiée syrienne d’une cinquantaine d’années, c’était d’avoir un restaurant familial. C’est Pôle Emploi qui a invité cette ingénieure de formation à suivre la formation Des Étoiles et Des Femmes. La passion de la cuisine est héréditaire, elle vient de la mère de Majda et se transmet aujourd’hui dans toute la famille : le mari et les fils de Majda, arrivés avec elle en France en 2013 et tous ingénieurs également, travaillent au restaurant qu’elle a ouvert il y a quelques mois : Ashourya. Des recettes familiales ont été complétées par les techniques apprises pendant le CAP (22 semaines au lycée hôtelier) et qu’elle a mises en application lors de son stage (14 semaines) auprès de Thomas Roret à La table du Roi à Aix.



 

Jessica et Emmanuel Boutet, chef du restaurant du New Hotel Of Marseille 

 

À Marseille, nous avons rencontré un duo dynamique : Jessica et le chef Emmanuel Boutet. Jessica n’a pas eu de place en CAP cuisine lorsqu’elle l’a tenté, elle est donc partie dans le secteur de l’assistance aux personnes âgées. C’est Pôle Emploi qui lui a proposé d’intégrer le programme Des Étoiles et des Femmes. Jessica dit qu’elle a été très bien accueillie, et qu’elle a acquis la satisfaction d’aller « au bout des choses » et surtout le sourire en allant au travail. Elle travaille aujourd’hui dans le restaurant de son stage.

 

Son chef dit d’elle qu’elle a du caractère, mais qu’il en faut en cuisine. Il est heureux de transmettre, son confrère Dominique Frérard (Sofitel) souligne d’ailleurs que la cuisine est un « métier de transmission ». Il est très heureux de ce programme dans lesquels les femmes sont motivées, et fait notable, n’ont aucun jour d’absentéisme.

 


Un projet accompagné par des fondations d’entreprises et Marseille solutions, incubateur de projets à impact positif

 

Les fondations d'entreprise qui soutiennent La Table de Cana sur ce projet sont AG2R, Société Générale, Carrefour et Solidarity Accor. La fondation Caritas soutient également le projet. Le soutien de la Fondation Carrefour, par exemple, a commencé en 2014 en financement l’accompagnement de Marseille Solutions. En 2016, le groupe a soutenu la duplication du projet à Montpellier [l’objectif de La Table de Cana est d’essaimer sur 12 territoires d’ici 3 ans]. Le financement concerne aussi l'accompagnement des femmes qui souhaitent créer leur activité, en collaboration avec Apprentis d'Auteuil. La dotation totale s’élève à 65 000 euros.


“ L’égalité des chances et l’insertion sont des sujets que l’on développe beaucoup chez Carrefour. L’entreprise aujourd’hui a une responsabilité sociétale, j’en suis convaincu. Le devoir citoyen est proportionnel à la taille d’une entreprise. Or Carrefour est le premier employeur privé de France donc la RSE et le mécénat, c’est une réalité chez nous. C’est également un atout en termes de marque-employeur d’être responsable et solidaire. Enfin, ce sont les actions en tant que telles qui apportent de la fierté aux collaborateurs.
C’est notre devoir d’avoir un regard attentif sur celles et ceux qui sont en marge. Il y a déjà 10 ans, nous avions signé une convention avec Pôle Emploi pour les femmes en difficulté. Pour Des Étoiles et des Femmes, c’est l’histoire d’une rencontre : nous avons connu la table de Cana, qui est un traiteur solidaire, lors de divers événements. Cette année, nous sommes allés plus loin en donnant les produits pour leur manifestation estivale [buffet “tour du monde” conçu par les les femmes et les chefs étoilés à la friche La Belle de Mai à Marseille afin de présenter le projet]. Le directeur du magasin et l'équipe du magasin qui a fourni cette aide étaient ravis d'y participer.”


Yves Chachuat, DRH Sud de Carrefour Market

 

Marseille solutions est un incubateur de projets à impact positif. Selon sa fondatrice, il a été créé pour contrer le média bashing contre la ville et pour la transformer en ville de solutions. À Marseille, le nerf de la guerre c’est l’emploi et la qualification. L’incubateur « matche » les secteurs locomotives du territoire (tech, aéronautique, tourisme) et les besoins. La cuisine est un domaine de lien et un levier pour l’emploi, la prochaine étape, c’est d’ailleurs d’aller plus loin et de transformer les talents culinaires en projets économiques avec la création de la Boîte à Étoiles.

La Boite à Étoiles, c’est un projet monté avec les femmes Des Étoiles et Des Femmes de la première promotion. Marseille Solutions a imaginé avec Apprentis d'Auteuil un format "d'incubateur" en phase avec les besoins du secteur et des femmes ciblées. Le concept : proposer aux femmes de tester leur concept de restaurant pendant 6 à 9 mois, avec le soutien de chefs reconnus comme Michel Portos ou Lionel Levy, mais aussi un accompagnement sur mesure avec des partenaires entreprises. 

, , , ,