Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Accompagner les jeunes engagés porteurs de projet

Accompagner les jeunes engagés porteurs de projet
Chaque année, de nombreux jeunes entre 16 et 25 ans choisissent de s’engager dans une mission d’intérêt général. Service civique, bénévolat de longue durée, volontariat de solidarité internationale… une expérience unique qui bien souvent révèle des talents et suscite des vocations. L’Institut de l’Engagement, lauréat de La France s’engage dont Total est le mécène privé historique*, guide tous ceux qui souhaitent prolonger leur engagement citoyen dans un vrai projet d’avenir.


 

 

Volontaires en service civique : jeunes, responsables et solidaires

Créé par Martin Hirsch et Claire de Mazancourt en 2012, l’Institut de l’Engagement propose, après entretien d’admission, un accompagnement unique aux jeunes volontaires. Sur mesure, gratuit, professionnel, ce suivi personnalisé les aide à concrétiser leur souhait, qu’il s’agisse de reprendre leurs études, suivre une formation, trouver un emploi ou créer une entreprise.

« On les aide à monter un projet à la hauteur de leur potentiel, et non à la hauteur de leur CV », explique Claire de Mazancourt, directrice générale. Car s’ils sont tous animés par l’engagement et la citoyenneté, les lauréats ont des profils très différents. « On a eu des jeunes en échec scolaire, des doctorants, des diplômés, des nationalités différentes … si on ne fait rien pour eux, ils vont se heurter à des barrières et retomber à la case départ. »

Et le taux de réussite est éloquent : plus de 90 % d’entre eux réalisent leur projet, et ce de manière pérenne.

Un protocole complet au service des lauréats de l’Institut

Les professionnels de l’Institut suivent individuellement les lauréats pendant toute une année, voire deux selon les cas. Les projets sont retravaillés en profondeur et les dossiers de candidature construits main dans la main. Le suivi se fait à distance, pour permettre aux lauréats de rester sur leur lieu de vie et d’activité. « Ils agissent dans de nombreux domaines, partout en France », explique la directrice générale de l’Institut. Chaque lauréat bénéficie en outre d’un parrain de proximité.

Ceux qui cherchent un emploi approfondissent leur connaissance de l’entreprise et affinent leurs critères. Quant à ceux qui souhaitent intégrer l’enseignement supérieur, l’admission à l’Institut est un véritable sésame : « elle vaut admissibilité directe dans nos 150 établissements partenaires, qui comptent des instituts du travail social, quasiment tous les Sciences-Po, des écoles de management, de commerce, d’ingénieurs, d’art, etc. », détaille Claire de Mazancourt.

Quatre fois par an, les lauréats sont réunis au cours des Universités de l’Institut. Ils assistent à des ateliers collectifs et des conférences : rédiger un CV, choisir un statut pour son activité, mais aussi comprendre les grands enjeux du monde contemporain. C’est aussi l’occasion d’aborder des thèmes plus personnels et de les aider à s’exprimer en public, à prendre confiance, voire à se sentir légitime.

Une période d’engagement est « un vrai plus » auprès des recruteurs

Grâce à l’expérience du volontariat, ces jeunes au parcours atypique ont acquis un sens aigu des responsabilités, une grande capacité d’initiative et un véritable esprit d’équipe. « Ils apportent une énergie dingue dans leur entreprise ou leur école. Ils sont porteurs de leur projet. Ils apportent une vraie maturité, un autre regard. Beaucoup ont joué un rôle dans leur promo par exemple », explique Claire de Mazancourt. Et l’accompagnement de l’Institut est une véritable caution pour les structures qui les intègrent dans leurs effectifs. Celle de compter sur de jeunes adultes dynamiques et ouverts sur le monde.

(*) Le programme La France s’engage se poursuit aujourd’hui avec la Fondation La France s’engage à laquelle se sont joints trois autres partenaires privés : BNP Paribas, Andros et Artémis.

, , , , ,