Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[VU] Anne-Cécile Mailfert et la révolte des femmes

[VU] Anne-Cécile Mailfert et la révolte des femmes
Le 21 octobre 2017, l'émission « C dans l'air » sur France 5 a été consacrée à « La révolte des femmes ». À cette occasion, Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des Femmes a été invitée en compagnie d'autres spécialistes de la question comme Maude Beckers, avocate spécialiste du droit du travail et des discriminations.


 

 


Soutenir les femmes victimes par le don aux associations et le mécénat

 

Octobre 2017, mois historique. Suite à l'affaire Weinstein, des milliers de femmes ont pris la parole en brisant l'omerta. Ce mouvement collectif de prise de conscience, qui concerne d'ailleurs également les hommes, touche également le monde des associations et des fondations. Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des femmes, en a profité pour faire passer un message :

 

« Il faut se saisir de cette mobilisation citoyenne pour impulser un grand plan, qu'on a jamais eu en France. D'abord, financièrement. L'Association Européenne contre les Violences faites aux femmes au Travail (AVFT), où Marylin Baldeck fait un travail formidable, est la seule association en France sur le sujet. Elles sont aujourd'hui en France moins d'une dizaine et elles ne font pas de la publicité car elles ont peur de recevoir trop de dossiers qu'elles ne pourront pas traiter parce qu'elles n'ont pas assez de moyens ! Et en plus de tout cela, elles ont du se battre pour garder leurs subventions ! » Parmi elles notamment, le Centre National d'Information sur le Droit des Femmes (CIDF).

 

Il y a effectivement un moyen essentiel de soutenir les femmes victimes de harcèlement : soutenir financièrement les associations qui viennent en aide aux femmes victimes. Ce défaut financier n'est pas normal. Les entreprises également peuvent aider et faire davantage de mécénat avec leur fondation. Anne-Cécile Mailfert ajoute que  « si on fait un grand plan national contre les violences faites au femmes, il faut se concentrer sur le plan éducatif » et Serge Hefez, psychanalyste et psychiatre, complète : « dès la crèche » !

 

« La bande originale de nos vies de femmes »

 

Anne-Cécile Mailfert aura également lors de cette émission une formule choc qui nous glace : « le sexisme est comme une sorte de musique de film, la bande originale de nos vies de femmes. » Il faut alors que ce très mauvais film cesse.

 

Soutenir les femmes victimes par la Nuit des Relais le 24 novembre 2017

 

La Fondation des Femmes organise la seconde édition de la Nuit des Relais le vendredi 24 novembre, une course nocturne exceptionnelle et festive aux côtés d'athlètes. L'occasion de sensibiliser et de récolter des fonds pour cette cause encore et toujours terriblement d'actualité. La course, qui sera relayée par le hashtag #NuitdesRelais, est la première course de relais solidaire contre les violences faites aux femmes. La date n'est pas anodine : la course se déroule la veille de la Journée Internationale contre les violences faites aux femmes. L'an dernier, 33 000 euros ont été collectés grâce à la participation de 27 équipes de particuliers mais aussi d'entreprises et de fondations. On avait souligné en 2016, évidemment, la participation de la grande championne du monde de relais (2003) Chrisine Arron. Cette année, d'autres champion.ne.s et médaillé.e.s olympiques seront au rendez-vous et une soirée conviviale et festive clôturera cette soirée sportive. Parmi les partenaires de l'évènement se trouve TBWA Corporate.

 

Informations

 

Vendredi 24 novembre 2017

De 19 heures à 23 heures environ

Stade Ladoumègue

37 route des petits ponts

75019 Paris

 

Inscriptions ici

Plus d'information sur les modalités de collecte par équipe ici

 

, , , ,