Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Goûtez les confiseries « Au Délice d’Irène »

Goûtez les confiseries « Au Délice d’Irène »
Irène, 53 ans, a été lauréate de la Fondation de la 2ème Chance en 2015 pour son projet de Création d'une activité de vente ambulante de confiseries, boissons, jouets. Site-relais de Saint Quentin


Après une demande de divorce en 2007, je me suis retrouvée sans ressources. Mon conjoint ayant conservé tout le patrimoine commun. Mon divorce n’a été prononcé qu’en 2016, en raison notamment, de la lenteur des démarches administratives. Mais pendant toutes ces années, mon ex-mari a pu se rendre insolvable et ainsi ne pas devoir me verser de pension alimentaire.

J’ai connu la Fondation de la 2ème Chance par l’agence Pôle Emploi et j’ai été aidée par Monsieur Damien Meresomme, Conseiller de la BGE, pour le montage du dossier. Monsieur Frédéric Audenaert, Conseiller de l’ADIE, m’a également apporté son aide pour le dossier financier. Je leur exprime à tous les deux, toute ma gratitude pour le soutien apporté.

La Fondation m’a aidée en m’apportant un soutien financier nécessaire à l’achat de matériel indispensable à mon activité. Les relations avec ma marraine Sylvie Stanek, ont toujours été très agréables. Elle me contacte régulièrement afin de faire le point sur mon activité. Je la remercie beaucoup pour le soutien moral, technique et relationnel qu’elle m’a apporté. Mon projet était de créer une confiserie ambulante lors des fêtes foraines. La difficulté essentielle est de trouver des emplacements libres afin d’établir une tournée de Mars à Octobre. A l’heure actuelle, il me reste quelques semaines à combler, mais je ne désespère pas car mon réseau de connaissances va pouvoir m’aider.

Si j’ai souhaité créer cette activité, c’est parce que je suis née dans ce milieu où les relations sont sincères et où je me sens bien. Ma situation actuelle est complétement différente. Je me sens revivre grâce à toutes les personnes qui m’ont soutenue et aidée dans ma détresse. J’ai l’impression d’exister à nouveau, de reprendre goût à la vie et même s’il me reste encore du chemin à parcourir, le plus dur est derrière moi.

Je suis très satisfaite de l’action de la Fondation, car sans elle je n’en serais sûrement pas là ! Elle m’a rendu ma dignité et le bonheur que j’avais perdus. Elle m’a donné une vie meilleure et c’est pour cette raison que j’accepterais volontiers d’en parler autour de moi. Je souhaite que la Fondation de la 2ème Chance poursuive son action encore très longtemps, afin qu’elle puisse continuer d’aider des personnes en difficulté, comme j’ai pu en avoir…

, , ,