Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[LU] Les Français moins philanthropes en 2016

[LU] Les Français moins philanthropes en 2016
Les Français sont moins généreux. C’est le constat fait par le baromètre annuel du réseau Recherches et Solidarités. En 2016, le nombre de foyers ayant déclaré au fisc avoir fait un don à une association a diminué de 4,2 % par rapport à l’année précédente. L’augmentation du nombre de catastrophes naturelles et l’amélioration du moral des Français n’auront pas influé leur âme de philanthropes. Une situation que n’explique pas le baromètre, qui laisse parler les chiffres. 


 

Les Français se mobilisent moins mais donnent plus

Il y a 22 ans que le baromètre Recherches&Solidarités existe. En 22 ans, les résultats observés n’ont jamais été aussi paradoxaux. Le baromètre révèle qu’entre 2015 et 2016, ce sont 230 000 foyers de moins qui ont déclaré au fisc avoir fait un don à une association. 

Mais les 5,28 millions de foyers donateurs ont été plus généreux que les années précédentes. Si ce chiffre stagne pour la première fois en 10 ans, la somme des dons sur l’année 2016 s’élève à 2,49 millions d’euros. Le don moyen, lui, a augmenté de 17% entre 2013 et 2016. 

 

Les moins de 30 ans sont plus généreux

Les moins de 30 ans et les plus de 70 ans ne sont pas les plus nombreux à donner aux associations mais sont les plus généreux. Le baromètre révèle que leurs efforts de dons, calculés en rapprochant le don moyen et le revenu moyen annuel de leur tranche d’âge, sont les plus significatifs. En moyenne les moins de 30 ans donnent 335 euros sur l’année à une ou plusieurs associations et représentent 4 % des donateurs. 

Concernant les régions, trois d’entre elles concentrent plus de la moitié de ce qui est donné en France (55 %), il s’agit de l’Île-de-France, de l’Auvergne-Rhône-Alpes et de la région Grand-Est. 

 

Une part de la population donne sans le déclarer au fisc

Nouvelle stagnation. Cette fois, elle concerne la somme totale des dons avec ceux non déclarés au fisc, selon le baromètre Recherches&Solidarités elle serait comprise entre 4,4 millions et 5,5 millions d’euros.

À noter que les associations et fondations faisant appel aux dons bénéficient toujours d’une confiance supérieure à celle accordée par les Français aux pouvoirs publics. Pour les donateurs il est important que ces organismes soient contrôlés, qu’ils gèrent rigoureusement les dons et enfin que leurs actions soit conformes à ce qu’ils ont annoncé. 

Selon le Don en confiance le nombre de donateurs sur l’année 2017 devrait être en hausse, pour l’année précédente l’organisme avait bien annoncé un recul de la mobilisation en France.

Source : Les echos 

, , , , ,