[BEST OF] Les meilleures opérations solidaires pour la fête des grands-mères

[BEST OF] Les meilleures opérations solidaires pour la fête des grands-mères
À l’occasion de la fête des grand-mères ce dimanche 3 mars 2019, la rédaction de Carenews vous propose une sélection d’initiatives solidaires qui mettent au cœur de leur action nos aînées. Au programme : partage de bons repas ou colocation avec des étudiants, ateliers de récits de vie filmés et échange intergénérationnel avec des collégiens, missions de bénévolat en fin de carrière ou encore balade en en triporteurs.


 

 

Partager un bon repas entre séniors et étudiants : le pari de Paupiette


Créé par Enora Goulard, une jeune entrepreneuse de 18 ans, Paupiette est un site Internet qui met en relation les étudiants et les séniors pour partager un bon repas.
Les étudiants peuvent ainsi bénéficier d’un repas sain et peu coûteux et les séniors se sentent moins seuls. Facile d’utilisation, cette plateforme propose aux séniors de se créer un profil et une  fiche technique précisant des informations clés du repas (nombre de personnes attendues, date, menus proposés, etc.) et aux étudiants de choisir parmi ces propositions.

 

Quand les séniors racontent l’histoire des territoires : une initiative intergénérationnelle


Au démarrage, il y a cette volonté de rompre l’isolement des seniors grâce à un dispositif de vie filmé dont Pierre Goupillon est le fondateur. C’est ainsi que Passerelle de Mémoire est née.  L’idée est simple :  proposer des ateliers de récits de vie filmés dans les EHPAD en partenariat avec les territoires, des écoles, des associations, des étudiants ainsi que des habitants. Devant la caméra, les séniors peuvent reprendre confiance en eux. Des projections de ces films sont également organisés dans les collèges. En associant les générations dans un acte de transmission via le récit de vie filmé, Passerelle de Mémoire raconte l’histoire des territoires et participe à l’échange intergénérationnel entre seniors/juniors.

 

AGIR abcd : des retraités mobilisés face à l'illettrisme


Depuis 35 ans, AGIR abcd invite des préretraités ou retraités à partager bénévolement leur savoir-faire et leur savoir-être auprès de publics en difficulté, et notamment autour de la thématique de l’illettrisme et de l’exclusion numérique. Œuvrer pour l’acquisition des compétences dites “clés” pour s’intégrer dans la société – compter, lire, écrire – est la mission principale des 3 000 bénévoles de cette association. L’occasion pour eux, de sentir utiles et de valoriser les compétences acquises dans leur vie professionnelle.

 

Se rendre utile à la retraite, c’est possible avec Benevolt !


Permettre aux séniors de bien vivre leur retraite et réemployer leurs compétences et leurs talents au sein de la société civile telle est l’ambition de plateforme Benevolt. Cette plateforme créée en 2017 met en lien des retraités avec des associations. Cette entreprise solidaire d’utilité publique accompagne également les entreprises dans la mise en place d’un dispositif de mécénat pour les salariés séniors.



Être à l’approche de la retraite et contribuer à une mission d’intérêt général  : découvrir le mi-temps sénior


Préparer sa retraite en douceur et contribuer à une mission d’intérêt général sont les avantages du dispositif mi-temps sénior. Tout en restant employé de son entreprise, le salarié peut travailler au sein d’une mission de son choix dans le cadre d’un mécénat de compétences dont les conditions varient d’une entreprise à une autre. Ce dispositif offre un compromis pour tous les acteurs : une expérience enrichissante pour le salarié qui se prépare à la retraite, un transfert de compétences pour le secteur associatif et une réduction fiscale de 60 % du salaire et des charges sociales de l’employé concerné pour l’entreprise.

 

Mamyroom.fr : une plateforme pour booster la colocation intergénérationnelle


D’un côté, il y a ces étudiants à la recherche d’une chambre à louer. Et de l’autre, ces personnes âgées isolées avec une chambre disponible. Les mettre en relation est le pari de Mamyroom.fr, un site Internet qui permet aux séniors de proposer leur chambre en quelques clics, tandis que les jeunes peuvent consulter facilement les offres disponibles dans la ville souhaitée.

 

Le triporteur électrique lutte contre l’isolement des personnes âgées


Depuis mars 2018, le collectif lorientais Syklett propose des balades en triporteurs à destination des personnes âgées ou à mobilité réduite.  Dans un cadre d’échange convivial et intergénérationnel, cette initiative sociale et solidaire ravit autant les bénévoles que les personnes âgées. La ballade invite à l’échange, à la discussion et permet aux bénévoles d’entretenir leur forme physique.

 

Les personnes âgées au clavier grâce à Geekzie


En vue de de recréer du lien entre les jeunes et les séniors, la start-up Geekzie permet à des étudiants, sélectionnés pour leurs compétences autant que leurs “qualités humaines”, de se rendre directement au domicile des personnes âgées pour leur enseigner l'informatique et de les familiariser avec les outils numériques. Implantée dans plusieurs grandes villes françaises (Lyon, Marseille, Montpellier et Bordeaux), cette start-up préconise les échanges sur la durée avec une moyenne de six heures de cours par personne.

 

Entour’âge Solidaire :  venir en aide aux personnes âgées en difficulté entre voisins


Une enquête de 2017 commandée par les petits frères des Pauvres révèle que 900 000 personnes âgées de 60 ans et plus sont isolées de leur famille et de leurs amis. Face à ce constat, Entour’âge Solidaire, propose de mettre en contact une personne âgée traversant une période difficile avec un bénévole de son quartier. Cette association, souhaite également permettre à chacun d’échanger avec ses voisins et accompagner les bénévoles et les plus généralement, tous les professionnels médico-sociaux en lien avec ces séniors.

 

La campagne #RévolutionSenior  célèbre l'amour sous toutes ses formes et à tous âges

 

L'association Grey Pride, à l'initiative de la campagne #RévolutionSenior lutte pour réhumaniser la personne âgée, y compris lorsqu'elle appartient à une minorité de genre ou d'orientation sexuelle, en intégrant notamment ses besoins affectifs et sexuels, fondamentaux à l'équilibre de chacun·e, "Aimer et être aimé·e en 7 positions, quel que soit mon genre, mon âge ou mon orientation sexuelle" : c'est le leitmotiv de la campagne #RévolutionSenior, qui les met en scène dans différentes positions du Kamasutra.

 

Alenvi réinvente l’accompagnement à domicile des personnes âgées

 

Créée en mai 2016, Alenvi  a pour mission la valorisation du métier d'auxiliaire de vie afin de garantir un accompagnement de qualité à toutes les personnes âgées. Sa singularité ? Proposer des outils digitaux et développer des technologies mobiles collaboratives (chatbot) pour permettre aux auxiliaires de prendre le pouvoir sur leur métier, de gérer leur planning en équipe et de bénéficier d’une formation continue centrée sur le savoir-être et la relation humaine. Persuadé que faciliter la collaboration et les synergies entre et au sein des équipes est essentiel, Guillaume Desnoës, co-fondateur Alenvi s'est inspiré du modèle des communautés autonomes développé par Buurtzorg aux Pays-Bas. Le vieillissement de la population leur semble une opportunité pour créer des dizaines de milliers d’emplois valorisants.



 

, , , , ,