Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Fondation Veolia : Bangangté, l’excellence de l’eau

Fondation Veolia : Bangangté, l’excellence de l’eau
Bangangté est une commune de 110 000 habitants située à l'ouest du Cameroun. Depuis 2011, la ville est engagée avec ses partenaires, dont la fondation Veolia, dans un vaste programme d'amélioration des conditions d'accès à l'eau et à l'assainissement. Cette démarche, intitulée MODEAB pour “Maîtrise d’Ouvrage Durable dans les secteurs de l’Eau et de l’Assainissement dans la commune de Bangangté”, a reçu en 2014 le Prix d'Excellence des Nations Unies pour le Service Public. Il faut dire que le projet est exemplaire et qu’il inspire aujourd’hui de nombreuses de villes du pays.


 

MODEAB a d'abord permis aux habitants de la région d'accéder enfin à l'eau potable dans un pays où la plupart des 350 systèmes réalisés dans les années 1980 ne fonctionnent plus. "Auparavant, les habitants allaient puiser l'eau pas toujours propre de la rivière", témoigne Célestine Ketcha-Courtès, Maire de Bangangté. "Le projet a permis la création de 200 bornes fontaines alimentées par 20 forages et 12 chateaux d'eau traitée", poursuit-elle.

 

Pour une utilisation pérenne des installations de gestion des services d'eau

 

Mais en impliquant très en amont la population, MODEAB a également créé les conditions d'une utilisation pérenne de ces installations. La Fondation Veolia a mis en place un système innovant de gestion des services d'eau : des mini-opérateurs privés exploitent les réseaux d'eau potable pendant que des comités d'usagers d'eau défendent les droits des populations, notamment sur le volet tarifaire.

"L'opération a nécessité la mise en oeuvre d'un véritable transfert de compétences afin de permettre à nos opérateurs de gérer le réseau de façon autonome", explique l'édile de la ville qui dispose à présent d'une régie qui fonctionne depuis cinq ans avec 3 techniciens formés par les volontaires de la fondation. "En partageant leurs savoir-faire, les volontaires ont favorisé la création d'emploi, tout en nous guidant vers une nouvelle relation à l'eau", poursuit Célestine Ketcha-Courtès.  

 

L’instauration de liens solides entre la Fondation Veolia et les équipes locales

 

Le travail de la fondation avec les équipes locales a permis de créer des liens solides. "L'ensemble était évidemment très professionnel, mais la relation à la fois humaine et chaleureuse avec les volontaires a créé, à Bangangté, une famille de l'eau".  Et comme on ne change pas une famille qui gagne, la ville et la fondation ont un nouveau projet dans les tuyaux : "La construction d’un centre de dépotage, qui va permettre d’accueillir les boues de vidange de Bangangté, mais aussi des villes environnantes pour les transformer en engrais et en compost biologiques". Affaire à suivre...

 

Photo

 

 

, , , ,