Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[SOCIAL TECH] En Argentine, un réveil inventé pour protéger la biodiversité

[SOCIAL TECH] En Argentine, un réveil inventé pour protéger la biodiversité

[ÉCLAIRAGE] Les fondations d’entreprise sur Facebook

[ÉCLAIRAGE] Les fondations d’entreprise sur Facebook

[L'INSTANT ESS] PTCE : Coopérer et innover en faveur des territoires

[L'INSTANT ESS] PTCE : Coopérer et innover en faveur des territoires

Fondation Je pars, tu pars, il part : des vacances pour tous

Fondation Je pars, tu pars, il part : des vacances pour tous

Carenews, l'actualité des associations, du mécénat et de la philanthropie

La Caravane d’été de la Croix-Rouge, pour apprendre à sauver des vies

La Caravane d’été de la Croix-Rouge, pour apprendre à sauver des vies

La Caravane d’été de la Croix-Rouge française, organisée du 8 juillet au 19 août 2017 en partenariat avec Hansaplast, fera escale dans 18 villes de France. L’occasion pour les habitants et les vacanciers de se former aux gestes de premiers secours.

 

 

Des ateliers gratuits pour apprendre les gestes qui sauvent

La 16e édition de la Caravane d’été de la Croix-Rouge française est lancée ! Partie d’Amiens le 8 juillet, elle fera étape dans 18 villes de France, avant de se terminer à Béziers le 19 août. Organisée en collaboration avec Hansaplast, cette manifestation permet aux populations locales et aux vacanciers de passage de s’informer sur les comportements qui sauvent en cas de situation exceptionnelle. Des ateliers d’initiation aux gestes de premiers secours sont également accessibles gratuitement, aux petits comme aux grands. Les bénévoles de la Croix-Rouge française profiteront enfin de la Caravane pour faire connaître leurs actions et leur rôle auprès du grand public.

 

Des ateliers pour tous et un jeu d’évasion grandeur nature

Parmi les animations proposées par les bénévoles à l’occasion de la Caravane d’été de la Croix-Rouge française, on compte un atelier d’initiation aux premiers secours (60 minutes) permettant d’apprendre des gestes vitaux, comme la mise en  position latérale de sécurité et le massage cardiaque. L’initiation à la réduction des risques (60 minutes), permet quant à elle de se préparer aux risques de catastrophe, pour mieux en gérer les conséquences. Des initiations destinées aux enfants et des animations pour les seniors sont aussi organisées, tout comme un « escape game » (jeu d’évasion grandeur nature) de 20 minutes, une nouveauté 2017.

 

 

[FUSAC] Le CHU de Montpellier lance un appel au mécénat et un fonds de dotation

[FUSAC] Le CHU de Montpellier lance un appel au mécénat et un fonds de dotation

Le CHU de Montpellier vient de créer le fonds de dotation Guilhem. Le centre hospitalier compte ainsi mobiliser un grand nombre de mécènes et récolter un maximum de fonds pour financer des projets innovants dans le domaine de la santé, notamment dans la recherche.


Un appel qui s’adresse à tous les philanthropes

Comme la plupart des établissements de santé, le CHU de Montpellier aimerait améliorer ses infrastructures d’accueil et la qualité de vie de ses patients. Il souhaiterait également mettre en place plusieurs projets pour assurer une meilleure prise en charge et développer de nouvelles techniques. Pour atteindre ses objectifs, il nécessite des fonds. C’est pourquoi il vient de créer son propre fonds de dotation, le fonds Guilhem. À travers une campagne de mécénat, le CHU de Montpellier invite les particuliers, les entreprises, les associations et les fondations à accompagner des projets innovants en réalisant un don en ligne. Près de 50 000 euros ont été collectés jusqu’à présent. 

 

Trois grands projets en vue

Tous les fonds récoltés dans le cadre de cette campagne de mécénat serviront à financer trois grands projets de recherche :

 - « Régénérer l’humain » : projet portant sur la médecine régénérative et les cellules souches,

- « Neuroradiologie du futur » : projet visant à améliorer les traitements de l’accident vasculaire cérébral (AVC),

- « Améliorer le confort des patients » : projet visant à améliorer la prise en charge des patients au sein de l’hôpital.

Fondation Je pars, tu pars, il part : des vacances pour tous

Fondation Je pars, tu pars, il part : des vacances pour tous

Alors que des millions de Français ne partent jamais en vacances, la Fondation Je pars, tu pars, il part organise le séjour de dizaines d’enfants et de familles défavorisées chaque année. Quelque 90 personnes sont déjà parties cet été.

 

 

Partir en vacances, plus qu’un plaisir, un droit fondamental

Partir en vacances permet de s’évader de son quotidien, de s’épanouir, de faire des rencontres et de resserrer les liens avec sa famille. Et pourtant, malgré leur importance pour l’équilibre personnel de chacun, les vacances ne sont rien d’autre qu’un doux rêve pour plus d’un Français sur deux, dont de nombreux enfants. Créée fin 2014, la Fondation Je pars, tu pars, il part permet chaque année à plusieurs dizaines d’enfants et d’adultes défavorisés de goûter à la joie des vacances. Cet été, 23 familles, soit 90 personnes, sont déjà parties dans des locations de vacances localisées aux quatre coins de la France.

Des partenariats pour organiser les séjours et suivre les familles

Afin de proposer aux familles en situation précaire un séjour inoubliable, la Fondation Je pars, tu pars, il part se repose sur les dons des particuliers, mais aussi sur le mécénat. Pour l’été 2017, la Fondation est soutenue par Pierre & Vacances et Madame Vacances, qui fournissent gracieusement des logements, ainsi que par La France du Nord au Sud, qui aide à lever des fonds pour financer les déplacements et les activités des vacanciers. Je pars, tu pars, il part s’appuie en outre sur diverses structures pour suivre les familles au-delà de leur séjour, dont l’association Parrains par Mille, le réseau Môm’artre et les services sociaux de Paris Panthéon Sorbonne.

 

 

[SOCIAL TECH] En Argentine, un réveil inventé pour protéger la biodiversité

[SOCIAL TECH] En Argentine, un réveil inventé pour protéger la biodiversité

La Fondation Banco de Bosques lance un réveil hors du commun qui permet de protéger les forêts argentines au réveil, simplement en écoutant de la musique. Cette initiative originale a été rendue possible grâce au soutien de Spotify.

 

 

La musique pour lutter contre la déforestation

En Argentine, plus de 300 000 hectares de forêt disparaissent chaque année. Afin de sensibiliser le grand public et de collecter des fonds pour lutter contre la déforestation, la Fondation Banco de Bosques a conçu un réveille-matin révolutionnaire qui reverse automatiquement de l’argent lorsqu’il est activé. À l’heure programmée, le réveil émet des sons d’animaux et des bruits de forêt pour vous extirper en douceur des bras de Morphée. Le concept séduit tellement qu’il a été relayé par plusieurs médias et que l’application mobile dédiée a déjà été téléchargée par plusieurs milliers d’utilisateurs dans 45 pays. Si l’on en croit ses créateurs, l’appareil contribue à la protection de près de 800 espèces.

Spotify, un acteur clé de ce projet solidaire

Difficile de comprendre a priori comment un réveil peut replanter des arbres. Pourtant, le mécanisme n’est pas si complexe en soi. Il est juste ingénieux. Une agence spécialisée (Wunderman) a enregistré différents sons (bruits de forêt, cris d’animaux) qui ont été ensuite hébergés sur Spotify. Une application mobile, pour le moment uniquement disponible sur Google Play (Android) et prochainement dans l’App Store (iOS), se connecte à Spotify lorsque le réveil sonne. Pour chaque son écouté, des royalties sont reversées à la Fondation Banco de Bosques. Ces droits d’auteur servent ensuite à financer des actions destinées à protéger l’environnement.

[POSITIVONS] Une Américaine se déguise en princesses de Disney pour des enfants

[POSITIVONS] Une Américaine se déguise en princesses de Disney pour des enfants

Il était une fois une princesse qui illuminait le quotidien des enfants malades… Sarah Ingle est une Américaine âgée 27 ans. Originaire du Colorado, cette experte en marketing a une double profession qui fait rêver de nombreuses fillettes... 

 

Une princesse pour redonner le sourire

Cette Américaine se déguise bénévolement en princesses du monde Disney et rend visite à des enfants qui se battent contre la maladie. Que ce soit dans les hôpitaux ou à domicile, la jeune femme n’hésite pas à se déguiser en Blanche-Neige, la Petite Sirène ou Rapunzel.

En plus de redonner le sourire aux enfants malades, la princesse chante, de quoi émerveiller tous les fans de Disney. Lorsqu’elle quitte son costume de princesse, Sarah Ingle revient à une vie de manager.

Ce qui est le plus frappant est la grandeur de ses yeux, elle explique ne jamais avoir eu recours à la chirurgie esthétique : « Tout le monde dans la famille a de grands yeux ». En plus d’avoir le physique d’une princesse Disney, Sarah Ingle explique investir plus de 15 000 dollars pour fabriquer chaque costume. Elle ne compte pas moins de 17 uniformes taillés sur mesure et 16 perruques pour ainsi incarner neuf personnages différents. Le temps de fabrication de certains costumes peut parfois durer plusieurs mois et sa compagnie « Ever After » ne connait pas la crise.

Elle explique « Je n'oublierai jamais le jour où on m'a demandé de jouer pour une petite fille qui fêtait une pause de ses traitements contre le cancer » […] « Regarder son visage s'illuminer lorsqu’elle a commencé à chanter avec moi était incroyable. C’était une journée magnifique. »

Retrouvez ses déguisements sur son compte Instagram.

 

[L'INSTANT ESS] PTCE : Coopérer et innover en faveur des territoires

[L'INSTANT ESS] PTCE : Coopérer et innover en faveur des territoires

L'ESS (économie sociale et solidaire) tend à dépasser l'enrichissement personnel pour mettre les activités économiques au service de la société et du citoyen. C'est un secteur porteur, qui se construit en lien avec l'intérêt général. Tous les mois, l'association Le Labo de l'ESS livre pour carenews.com un focus. Ce mois-ci, le Labo se penche sur les pôles territoriaux de coopération économique (PTCE). Que sont ces structures de l'ESS ? Le Labo de l'ESS vient de publier une étude sur les PTCE et éclaire l'activité et le fonctionnement de ces territoires.

 

 

Un pôle territorial de coopération économique, qu’est-ce que c’est ?

Le Labo de l’ESS vient de publier une étude sur les pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) : ces groupements de structures de l’économie sociale et solidaire (association, coopératives…), de collectivités territoriales, d’entreprises « classiques » et d’acteurs universitaires sont reconnus par la loi depuis 2014 et sont environ 160 aujourd’hui en France. Leur objet est de structurer la coopération entre ces acteurs divers, permettre la mutualisation de moyens et la construction d’une stratégie commune afin de développer un secteur d’activité (par exemple : les éco-activités, l’insertion par l’activité économique…), de dynamiser l’emploi au niveau local et de créer de la richesse économique et sociale à travers la coopération, plutôt que la concurrence.

 

Coopérer plutôt que se concurrencer : la clé du développement social et solidaire

Que nous apprend l’Enquête d’analyse des PTCE ? D’abord, elle donne des éléments chiffrés précis sur ces pôles, qui pour la première fois sont des chiffres consolidés pour l’ensemble des structures membres d’un PTCE (en moyenne, une vingtaine de membres) : pour les 115 structures qui ont répondu au questionnaire quantitatif, les emplois représentent près de 2 200 équivalents temps plein, dont plus de 10 % sont investis dans les activités du PTCE. Pour les structures ayant une activité marchande, 8,2 % de leur chiffre d’affaires est généré par leur appartenance à leur PTCE. En effet, l’appartenance à la structure permet une meilleure coopération économique avec l’ensemble des membres du PTCE et les structures du territoire.

 

S’améliorer, innover, mutualiser

Par ailleurs, l’étude interroge pour la première fois l’ensemble des membres, sur les impacts que cette coopération a sur leur propre activité : la structuration territoriale d’une filière ou d’un secteur d’activité (comme l’économie circulaire à Organic’Vallee ou le film documentaire au Village documentaire de Lussas), la plus grande visibilité locale de l’ESS grâce à des projets partenariaux et l’amélioration des biens et services proposés. L’enquête fait aussi apparaître que les coopérations sont diverses : des mutualisations de compétences, de connaissances, mais aussi de locaux et d’autres moyens matériels…

 

Pour discuter de la coopération des acteurs dans les territoires, le Labo de l’ESS a organisé une rencontre à l’occasion de cette publication le 5 juillet à Paris.

[ÉCLAIRAGE] Les fondations d’entreprise sur Facebook

[ÉCLAIRAGE] Les fondations d’entreprise sur Facebook

CarenewsGroup a réalisé une analyse de la présence des fondations d'entreprise sur Facebook. L'analyse montre une forte hétérogénéité des pratiques. Savez-vous que Le Fondation L’Oréal a plus de 140 000 fans sur Facebook ? Ou que La Fondation FDJ se trouve en troisième position du classement ?

 

 

Une présence hétérogène des fondations d’entreprise sur Facebook

 

Sur un total de 125 fondations étudiées, membres d'Admical et/ou des Entreprises pour la Cité, 44 ont une page propre sur Facebook, c'est à dire une page dédiée à la fondation d'entreprise. Sur notre échantillon, cela représente 35 % des fondations d'entreprise.

 

Concernant le nombre de fans, la moyenne pour les 44 fondations inscrites sur Facebook s’élève à 11 310. Ce nombre est à prendre avec précaution. En effet, l'écart-type est très fort. Cette moyenne est élevée car deux fondations d'entreprises se détachent particulièrement des autres. La Fondation L'Oréal et la Fondation Louis Vuitton récoltent respectivement 141 872 et 127 589 fans. Sans ces deux fondations, la moyenne générale n’atteindrait que 5 430 fans.

 

La Fondation L'Oréal arrive en tête du classement. Des contenus sont régulièrement publiés sur la page et le groupe met en avant sa fondation. De plus, la page d'entreprise L'Oréal Paris regroupe à elle seule plus de 27 millions de fans, ce qui peut également expliquer le nombre élevé de fans sur sa page fondation.

 

La Fondation Louis Vuitton, deuxième du classement, bénéficie d’un site physique au Bois de Boulogne à Paris. Les évènements et expositions que propose la fondation étant publiés sur la page Facebook, le public est amené à aimer la page.

 

En troisième position et avec près de 85 000 fans, nous retrouvons la Fondation FDJ (La Française de Jeux). La fondation d'entreprise atteint la troisième place du classement notamment grâce à ses publications régulières et ses jeux-concours qui attirent le public.

 

Dans le top 10, nous retrouvons également les fondations d'entreprise Orange, Engie, Hermès, EDF, BNP Paribas, Gan pour le Cinéma et L'Occitane.

 

En somme, les fondations récoltant le plus de fans sont celles qui mettent en place une communication à la fois interne (des collaborateurs) et externe, qui vise le grand public. C’est le cas pour La Fondation L’Oréal qui utilise sa page Facebook pour communiquer à la fois avec ses collaborateurs et avec son public.

 

Des fondations de plus en plus présentes sur Facebook

Bien que l'utilisation des réseaux sociaux et notamment de Facebook semble être primordiale pour promouvoir une organisation, les fondations d'entreprise ne recensent que peu de fans.

Leur présence est néanmoins en progression depuis quelques années.

Une étude menée par IMS-Entreprendre pour la Cité en novembre 2011 montrait que seulement 25 % des fondations d'entreprise étaient présentes sur Facebook sur un panel de 96 fondations.

Ces chiffres augmentent depuis 6 ans, ce qui laisse présager une progression future de la présence des fondations d’entreprise sur le réseau social.

 

[CARENEWS JOURNAL N°7]L’insertion au cœur de l’actualité et de la solidarité

[CARENEWS JOURNAL N°7]L’insertion au cœur de l’actualité et de la solidarité

On ne peut pas vraiment parler aujourd’hui d’insertion au singulier, la problématique de l’inclusion est devenue polymorphe. Le contexte est délicat : l’année 2016 a montré une société fragmentée. C’est l’hiver et donc la période des fêtes, il y a dans le viseur de tous les élections présidentielles. On n’a jamais tant parlé de vivre ensemble, et l’insertion vise justement à redonner sa normalité à tous. Les exclus d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier et sont surtout plus nombreux. Les êtres isolés, ceux qu’on appelait des « malheureux », ont changé de visage. Ils sont exclus de toutes les strates de la société (travail, éducation, culture) par des discriminations dont on réalise un peu plus chaque jour la réalité. Le paradigme du malheur et de l’exclusion a changé, mais heureusement la solidarité et la générosité aussi. L’insertion est devenue un sujet de société, porté par les donateurs et les entreprises.

Une préoccupation majeure des Français

 

Après les premières structures des années 1970, les associations se sont peu à peu emparées de ce sujet difficile, complexe, mais vital qu’est l’insertion, comprenant qu’une société qui exclut ne peut être une société qui avance. L’exclusion étant source de régression économique, de violences et de troubles. Le sujet est d’importance et il est au cœur des préoccupations des donateurs. Des associations luttant contre l’exclusion et la précarité comme les Apprentis d’Auteuil, Abbé Pierre et les Petits Frères des Pauvres sont d’ailleurs dans les premiers rangs des collectes les plus importantes auprès des particuliers en 2014.*

 

L’insertion au cœur du mécénat d’entreprise

 

L’insertion a franchi le champ du tiers secteur pour toucher les entreprises.  Et certaines fondations en ont fait leur axe prioritaire, comme la Fondation Société Générale depuis sa création en 2006. C’est une mission similaire que s’est fixée la fondation du groupe Manpower qui « crée des passerelles entre les jeunes et le monde de l’entreprise ». Pour la Fondation Auchan pour la jeunesse, la proximité est le gage d’une insertion réussi : elle intervient sur les lieux d’implantation de ses hypermarchés.

 

Les fondations d’entreprise accompagnent l’insertion à plusieurs niveaux grâce à des soutiens financiers et aux compétences de leurs collaborateurs. Enfin, l’indice le plus fort que les entreprises prennent en charge ces problématiques, est qu’elles s’investissent au-delà du rôle de financeurs : elles sont des parties-prenantes de l’insertion.

 

Prenant souvent comme porte d’entrée les fondations, l’insertion tisse désormais à la verticale sa toile dans les entreprises. Les ponts sont nombreux et l’insertion désormais un processus intégré au recrutement, à l’achat, aux relations humaines. Parfois au-delà des obligations légales…

 

* Étude La générosité des Français, 20e édition, nov 2015. Recherches et solidarités x idaf.

Une collecte de fonds d'une association anti-IVG a été suspendue

Une collecte de fonds d'une association anti-IVG a été suspendue

Le site de collectes pour les associations HelloAsso a décidé de suspendre la campagne du groupe anti-IVG Les Survivants. Le mouvement avait lancé une cagnotte en ligne pour réaliser un « tour de France » anti-avortement cet été. Cette collecte devait se réaliser par le biais de l'association Life Parade, au statut « d’intérêt général ». Un coup de pression sur Twitter aurait accéléré la suspension de cette opération de financement participatif.

Les Survivants, mouvement Anti-IVG

 

En avril dernier, la RATP était victime d’un affichage anti-interruption volontaire de grossesse (IVG) à l’intérieur de plusieurs rames du métro parisien. Un acte de « malveillance » réprimé par la RATP qui a par la suite porté plainte.

Quelques mois plus tard, le groupe Anti-IVG Les Survivants lance une collecte de fonds pour financer un tour de France de Saint-Malo à Bayonne. L’opération a permis de récolter 15 700 euros.

Pour attirer ses donateurs, le site proposait « un défiscalisation possible » pour ceux qui voudraient y contribuer. Un message qui a interpellé plusieurs internautes qui n’ont pas hésité à faire réagir le site hébergeur HelloAsso. Pour se défendre de toute accusation, le site affirme que le compte ne serait pas suspendu, car l'association est reconnue « d’intérêt général ». 

 

Le 28 juin dernier, HelloAsso explique dans un tweet que « bien que cette association [Les Survivants] ait pu prouver qu’elle avait été reconnue d’intérêt général en 2007, nous avons pris la décision de suspendre cette campagne ainsi que le compte de l’association. » Selon la plateforme, « il est nécessaire que les autorités mettent en place des contrôles ad hoc (dans un but précis) sur l’activité de certaines associations».

 

Defend Europe et Paypal

 

Il y a quelques semaines, une fronde numérique était née contre PayPal. Ce service de paiement en ligne avait décidé de suspendre la collecte de fonds de Defend Europe. Ce mouvement d’extrême droite identitaire, qui réunit des membres français, allemands, autrichiens et des italiens, avait lancé une campagne de financement en ligne. Au total, pas moins de 65 000 euros avaient été levés en trois semaines avant que la collecte ne soit gelée par Paypal. L’un des comptes en banque de Génération identitaire a été supprimé par le Crédit Mutuel. 

 

Source

 

 

[DERNIÈRE MINUTE 29] LES BRÈVES MÉCÉNAT, ASSOCIATIONS & INTÉRÊT GÉNÉRAL

[DERNIÈRE MINUTE 29] LES BRÈVES MÉCÉNAT, ASSOCIATIONS & INTÉRÊT GÉNÉRAL

Toutes les infos que nous n'avons pu intégrer au planning éditorial de carenews.com mais qui font rayonner l'intérêt général ! Cette semaine, le mécénat culturel est remis en question dans une tribune du Huffington Post, la communauté d’Arras signe avec Véolia un fonds de solidarité, de plus en plus de défenseurs de la nature sont en danger, les trois lauréats du Prix Challenge #IMake4MyCity ont été dévoilés, Handicap International développe l’impression 3D pour des prothèses et Léonardo DiCaprio convie la maire de Paris au gala de sa fondation qui œuvre pour l’environnement.

Mécénat et partenariats d'entreprise

 

La 71e édition du festival d'Avignon s'est ouverte le 6 juillet 2017 et le mécénat culturel occupe aujourd’hui une place importante dans la pratique et le discours sur la culture. À cette occasion, l'équipe culture de la France insoumise revient sur ce qui a constitué un axe essentiel de réflexion et de propositions dans la rédaction du livret « les arts insoumis, la culture en commun ».

 

C’est une première en France, une salle du Musée d'art moderne de la Ville de Paris portera le nom d’un mécène, Albert Amon.

 

La communauté urbaine d’Arras a créé avec Veolia la création d’un fonds de solidarité. Les ménages en difficulté pourront ainsi bénéficier d’une aide pour payer leur facture d’eau. 

 

 

Appel à projets / Résultats

 

Pour sa 7e édition, Nîmes Métropole a dévoilé le 6 juillet 2017 le nom des 11 lauréats de son appel à projets pour le développement durable #DéDé.

 

À l’occasion de la 7e édition de l’appel à projets national en faveur des aidants familiaux de Crédit Agricole Assurances, 21 nouveaux projets ont été sélectionnés parmi les 215 reçus. Parmi les projets retenus, l’accueil Familles Cancer, l’Association Française du Syndrome d’Angelman (AFSA) et Fonds de dotation du Centre Hospitalier René-Dubos.

 

Les prix du challenge #Imake4MyCity ont été remis jeudi 6 juillet 2017, à l’Orange Vélodrome de Marseille. Les trois lauréats, FabLabs Solidaires Mamiratra de Madagascar, Breakers d’Espagne et Cap Sciences de Bordeaux ont reçu 15 000 euros chacun en guise de récompense. 

 

Dans le prolongement de l’appel à propositions de 2016 intitulé « Promotion de mesures et d’actions en matière d’APBS en faveur des réfugiés », le programme européen pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport lance son appel à projets qui vise à soutenir les projets sportifs locaux axés sur l’intégration des réfugiés. Une vingtaine de projets seront sélectionnés.

 

 

Actu des assos

 

Inégalités sociales et environnementales vont de pair en Île-de-France, où les ménages à bas revenus sont à la fois exposés aux nuisances et pollutions. Selon l’Institut d’aménagement et d’urbanisme, ils seraient également plus nombreux à vivre dans des zones dépourvues d'espaces verts et boisés.

 

Le nombre de meurtres des défenseurs de la nature a encore augmenté en 2016. Face aux intérêts industriels, notamment miniers ou pétroliers, les régions les plus touchées sont l’Amérique latine et l’Asie du Sud-Est.

 

 

Handicap international souhaite développer l'impression 3D pour fabriquer des prothèses. Ce procédé leur permettra de les produire plus vite et de faire bénéficier un plus grand nombre de personnes à travers le monde.

 

 

Dans un communiqué publié le 12 juillet 2017, Première Urgence explique avoir mis en place un centre de santé dans le camp de Salamiyah pour répondre aux besoins croissants des populations qui fuient Mossoul.

 

Social Tech

 

Un Hackathon challenge discrimi’innovation sera lancé les 19 et 20 octobre 2017 par la région Bourgogne-Franche-Comté. L’objectif est de réunir des bourguignons et franc-comtois à la thématique de la lutte contre les discriminations liées à l’âge, au lieu de résidence ou à l’origine des personnes.

 

Hack Me Up, premier Hackathon de l’innovation sociale organisé les 29 et 30 juin derniers, a permis à 14 porteurs de projet de travailler avec une trentaine de développeurs web pour trouver des solutions à leurs problématiques digitales.

 

Grâce à l’essor des appareils électroniques et technologies, tout le monde peut désormais faire un don mais aussi s’engager à donner son temps, le tout en quelques secondes.

 

Pascal Canfin, directeur général du World Wildlife France (WWF France), a lancé une application de crowdacting pour favoriser la consommation responsable et créer une communauté.

 

Deux étudiants de l’école 42 ont lancé une nouvelle plateforme collaborative appelée paricilasortie.com. Elle propose d’orienter ses sorties sur le critère de l’accessibilité aux personnes handicapées.

 

Evènements

 

Le Lauréat du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière - Académie des beaux-arts 2016 pour son projet Refuge, Bruno Fert expose du 20 octobre au 19 novembre le travail réalisé dans le cadre du Prix tout au long de cette année

 

 

People


L’acteur américain Léonardo DiCaprio a convié l’actuelle maire de Paris Anne Hidalgo au gala de sa fondation qui œuvre en faveur de l’environnement. L’événement se déroulera le 26 juillet 2017 dans le domaine Bertaud-Belieu à Saint-Tropez.

 

Le groupe musical Garbage a dévoilé le 14 juillet 2017 une nouvelle chanson baptisée « No Horses ». Tous les profits engrangés par le téléchargement légal ou le streaming de cette chanson seront reversés au Comité International de la Croix Rouge jusqu’à la fin de l’année 2018.

 

Lundi 17 juillet 2017 a débuté une vente de produits dédicacés par quatre grands nageurs français au profit de l'association L'Etoile de Martin. Parmi eux, Camille Lacourt, Florent Manaudou, Fabien Gilot, Frédérick Bousquet, symboles de l'âge d'or de la natation française.

 

Entreprise

 

La remise des prix de la 10e édition du prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap a eu lieu le lundi 29 juin 2017 à Paris.

 

 

Emploi / stage / service civique

 

Responsable du mécénat – Orchestre national d’Île-de-France (Alfortville 94)

 

Chargé de mécénat – Fondation Entreprendre

L'information en direct des associations et des mécènes