Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[ON Y ÉTAIT] Charity Day d’Aurel BCG : des people traders pour les associations

[ON Y ÉTAIT] Charity Day d’Aurel BCG : des people traders pour les associations
Plus de 50 célébrités ont fait le déplacement le 11 septembre dernier dans les locaux d’Aurel BCG pour défendre les couleurs d’associations dont ils sont les ambassadeurs. Toute la journée, épaulés par les traders de l’entreprise, ils se relayent dans les salles de marchés et revendent aussi bien des actions que des dettes d’état ou encore des produits dérivés. Lancé en 2005, le Charity Day a permis de récolter depuis sa création plus de 130 millions d’euros, reversés à quelques 170 associations à travers le monde. Sept d’entre elles, la Fondation Arthritis, Les rois du monde, Petits Princes, la Fondation ICM, la Fondation sur la recherche sur Alzheimer, les Bonnes Fées et Espérance Banlieues, recevront en France les sommes récoltées par les people au cours de la journée.


 


 

Un format fun et ludique qui fidélise les partenaires

 

Comme une cinquantaine d’autres célébrités, Benjamin Castaldi, Alain Souchon, Michel Boujenah, le footballeur Sidney Govou ou encore les ex-Miss France Camille Cerf et Sylvie Tellier étaient toutes de passage dans les couloirs d’Aurel BCG. “C’est une effervescence incroyable ! s’exclame Alexandra Rosenfeld, marraine des Bonnes Fées. On s’amuse, on rit, et en même temps on fait de belles choses. C’est ma première fois ici et c’est complètement fou.” À en croire la bonne ambiance qui règne en ce début d’après-midi dans la salle des marchés de l’entreprise, le Charity Day a encore rempli sa mission.Il donne également aux ambassadeurs des associations l’occasion de récolter des fonds conséquents tout en s’amusant. La preuve, près d’un tiers d’entre eux étaient déjà présents l’an dernier. C’est notamment le cas de Valérie Damidot, une inconditionnelle depuis trois ans. Tout sourire, elle se réjouit de sa bonne opération : la vente de 450 tonnes de blé. “C’est ma troisième année, explique l’animatrice venue soutenir l’association Les Bonnes Fées. Je ne comprends rien à ce qu’on vend mais je sais qu’à la fin de la journée, on récupère beaucoup d’argent. L’an dernier, Sylvie (Tellier) a ouvert la maison des Bonnes Fées exclusivement grâce à ces fonds, et a pu acheter du matériel médical.”

 

De grosses sommes pour les associations

 

Si l’initiative prête à sourire, et que l’atmosphère est bon enfant, le Charity Day, organisé en mémoire des 658 collaborateurs du groupe ayant péri dans les attentats du 11 septembre 2001 à New York, est avant tout une journée dédiée à l’engagement. Pour les associations présentes, l’enjeu est de taille. “Beaucoup d’associations candidatent, explique la Fondation sur la recherche sur Alzheimer. Tout se passe très bien depuis ce matin, nos parrains ont joué le jeu et passé un très bon moment. Nous espérons pérenniser ce partenariat et revenir l’année prochaine. Non seulement nous recevons des dons, mais Aurel BGC met également en marche une vraie communication, avec un compte Instagram dédié à l’évènement et des hashtags spécifiques sur les réseaux sociaux.”

, , , , , ,