Aller au contenu principal
Par Observatoire B2V des Mémoires - Publié le 10 octobre 2019 - 10:37 - Mise à jour le 18 octobre 2019 - 07:25
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

L’Observatoire B2V des Mémoires lance son accélérateur d'innovation sociale

Au service de l’innovation sociale, l’Observatoire B2V des Mémoires a initié en 2018 un accélérateur de projets sur la mémoire. Il accompagne des porteurs de projets dans le développement de solutions d’action et de recherche à fort impact social autour de la prévention de la mémoire.

L’Observatoire B2V des Mémoires lance son accélérateur d'innovation sociale

Soutenir des projets innovants, en lien avec la mémoire

En créant un accélérateur de projets sur la mémoire, l’Observatoire B2V des Mémoires souhaite accompagner les porteurs de projets innovants, les aider à se structurer et à conduire des actions, et ce, dans une logique d’apport d’expertises croisées. Les projets sont étudiés et retenus via un appel à candidatures et un jury de sélection, dans le but de les aider à franchir un cap.

Acteur engagé, l'Accélérateur de l’Observatoire B2V des Mémoires met à disposition de structures sociales et associatives : des moyens logistiques, des compétences, un réseau, un soutien en gestion de projet et en communication, ainsi que des ressources financières.

Appel à projets

L’Observatoire B2V des Mémoires lance son premier appel à projets à destination des associations d’intérêt général et structures d’utilité publique dans le cadre de son accélérateur d’innovation sociale sur la mémoire. L’accompagnement se déroulera sur une durée de 6 mois à 2 ans à compter de la sélection, en fonction des besoins identifiés du projet. Le soutien financier associé pourra aller jusqu'à 100 000 euros, suivant la répartition de l'enveloppe globale. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 12 novembre 2019 sur le site dédié de l'Accélérateur des mémoires.

« La mémoire à l’épreuve du traumatisme »

L’accélérateur de projets déclinera une thématique triennale, la première étant : « mémoire et traumatisme ».  

La notion de traumatisme est assez vaste : elle est ici entendue comme un évènement présentant un « avant » et un « après ». C’est une rupture majeure, une souffrance, un choc, ponctuel ou répétitif, qui entraîne un changement radical avec la situation antérieure. Cette notion recouvre les traumatismes « extrêmes », qui peuvent provoquer des troubles psychiques ou psychiatriques, mais aussi les évènements qui constituent des points de rupture dans le parcours de vie, susceptibles d’avoir des répercussions sur la mémoire (trouble du stress post-traumatique). Le traumatisme peut être entendu de manière individuelle et collective.

Une approche pluridisciplinaire

L’Observatoire B2V des Mémoires propose de penser le traumatisme et les facteurs de résilience dans un cadre global (psychologique, biologique, médical, socio-historique, juridique) où les relations entre les mémoires individuelles et collectives doivent être comprises dans leur dynamique évolutive. Il s’agira d’étudier comment se construisent ces différentes formes de mémoire, comment favoriser la résilience, quel est le rôle des nouveaux médias, ou comment l’analyse de données complexes peut contribuer à comprendre ces situations.

Vous avez un projet et souhaitez être accompagné pour le développer ? Candidatez du 22 octobre jusqu'au 12 novembre 2019 sur le site dédié. 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer