Aller au contenu principal
Par FONDATION DE LA 2ème CHANCE - Publié le 9 janvier 2015 - 16:16 - Mise à jour le 11 février 2015 - 14:03
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

FOCUS SUR UN LAURÉAT DE LA FONDATION DE LA 2ème CHANCE DEVENU ÉDITEUR

Alain a été lauréat de la Fondation en 2001 pour son projet d’édition de produits culturels historiques. Titulaire d’un BTS Action Commerciale, Alain, commerçant depuis huit ans, exploitait un Fast Food quand, pour des raisons familiales, il a dû brusquement cesser son activité. Afin de l’aider à rebondir dans son nouveau projet, la Fondation lui apporte une aide de 7 500 Euros.

FOCUS SUR UN LAURÉAT DE LA FONDATION DE LA 2ème CHANCE DEVENU ÉDITEUR

Quelle est la situation qui vous a amené à vous adresser à la Fondation de la 2ème Chance ?

Suite à la fermeture de mon Fast Food, j’ai perdu du jour au lendemain mes revenus, alors que j’avais un crédit en cours et, en tant que commerçant, je n’avais bien sûr pas droit aux allocations chômage. Après avoir passé plusieurs mois à mettre en place une nouvelle activité, je me suis tourné vers divers organismes publics pour essayer de trouver une solution me permettant de redémarrer, mais sans réussir à obtenir la moindre aide financière. Et c’est un peu par hasard que j’ai entendu parler de la toute jeune Fondation, à l’époque, dont l’activité était encore peu connue du public. J’ai décidé constituer un dossier avec l'aide de la Mission Locale d'Insertion et réussi à obtenir la confiance de la Fondation de la 2ème Chance.

Comment la Fondation vous a-t-elle aidé ?

La Fondation m'a octroyé un coup de pouce financier qui m'a permis de m'équiper. Mon projet consistait à éditer des jeux vidéos historiques et pas encore des livres ; j'avais donc besoin de plusieurs centaines de CD-ROM et de matériel informatique spécifique. Concernant mes rapports avec la Fondation, j'ai eu la chance en étant un des plus anciens lauréats, d'être en contact régulier avec Michel Giraud et Monique Berger, son adjointe. J'ai également, au cours d'une réunion avec la Fondation, rencontré un responsable de la Caisse d'Épargne Languedoc-Roussillon qui a souhaité également m'apporter une aide supplémentaire pour le financement de bandes dessinées. Je tiens aussi à préciser que le soutien moral apporté par les membres de la Fondation a sans doute été au moins aussi précieux que l'aspect financier. Mais il est vrai, et normal,  qu'avec les années qui ont passé et surtout après le décès de Michel Giraud et les départs à la retraite des « historiques » de la Fondation, nos contacts se sont quelque peu réduits.

Parlez-nous de votre projet :

À partir de 2003, je suis devenu éditeur d'ouvrages historiques (biographies, bandes dessinées...) et j'ai à ce jour près de 30 titres à mon catalogue. J'ai bien travaillé jusqu'en 2009 quand le secteur de la culture, et plus particulièrement celui du livre, a subi à la fois la crise économique et le développement de la vente de livres sur internet, qui ont conduit à la fermeture d'un grand nombre de librairies traditionnelles. J'ai donc dû m'adapter et travailler différemment pour faire face à ces problèmes qui perdurent encore aujourd'hui et qui ne permettent malheureusement plus aux « petits » acteurs du milieu culturel comme moi de gagner correctement leur vie. Je propose donc directement mes ouvrages, que j'associe désormais à des expositions, à des musées et des collectivités (mairies, écoles, médiathèques, offices de tourisme...), entre autres en privilégiant ainsi la vente directe. La dernière en date étant une exposition et son catalogue sur Jean Moulin que j'ai pu placer dans les lieux les plus emblématiques de sa vie à savoir Béziers, Chartres et Caluire.

Dans quelle situation vous trouvez-vous aujourd’hui ?

Quand on parle édition on ne peut pas parler d'aboutissement, car on est toujours à la recherche de nouveaux auteurs, de nouveaux projets à publier et surtout, rien n'est jamais gagné dans ce milieu. Un livre peut connaître le succès et le suivant être un échec complet, sans que l'on puisse en déterminer réellement les causes. En ce moment, je prépare un ouvrage et une exposition sur la Grande Guerre tout cela à partir de photos d'époque que je mets en couleur. Le livre, intitulé 1914-1918 : Vies et Morts sortira début 2015 en même temps que l'exposition qui sera présentée sur des supports multimédias. L'exposition, accompagnée du livre, sera mise à disposition dans les écoles, collèges, lycées, musées, mairies.

Pour faire connaître au plus grand nombre ce projet, j'ai créé un site internet spécifique ainsi qu'une page Facebook  et un compte Twitter

 

Tous ceux qui souhaiteraient des informations complémentaires sur ce projet peuvent me contacter au 06.15.91.23.56 ou par mail : aldacom@msn.com

 Ils seront les bienvenus !

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer