Aller au contenu principal
Par Kri'gouille Cameroun - Publié le 2 février 2015 - 09:17 - Mise à jour le 11 février 2015 - 14:07
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Genèse de la rencontre entre une cagouille et une crevette

Vous connaissez le Cameroun ? C’est un pays d’Afrique Centrale, de taille moyenne, bordé par l’Océan Atlantique à l’Ouest et qui compte 22 millions d’habitants. L’Est du pays est encore l’un des rares lieux où la forêt équatoriale reste bien conservée et les températures sur l’année s’échelonnent de 17°C à 32°C. Plutôt agréable non ? Si on zoome sur le Cameroun, on tombe sur Kribi, petite ville côtière du sud ouest du pays dont les 50 000 habitants vivent principalement du tourisme et de la pêche. Leur animal emblématique est, vous l’aurez deviné, la crevette

Genèse de la rencontre entre une cagouille et une crevette

Si on zoome sur le Cameroun, on tombe sur Kribi, petite ville côtière du sud ouest du pays dont les 50 000 habitants vivent principalement du tourisme et de la pêche. Leur animal emblématique est, vous l’aurez deviné, la crevette.

C’est à Kribi que débute notre histoire. Le premier chapitre a été écrit par Monseigneur Joseph Befe Ateba, ancien archevêque de Kribi, malheureusement décédé le 4 juin 2014 en collaboration avec le père Armand, lui-même originaire de là bas, afin d’organiser un projet à but humanitaire et de venir en aide à une école de Kribi.

En effet, ce projet, mené par des jeunes, a pour vocation de venir en aide à des jeunes. L’école maternelle et primaire de Saint-Joseph, a été laissée à l’abandon en état de chantier faute de moyens financiers pour la terminer. Cependant les enfants s’y retrouvent toujours par centaines pour aller en cours ! Autant vous dire que les salles de classes et les locaux sont relativement insalubres (imaginez vos enfants étudier sur un chantier !) et que l’équipement de l’école ne permet pas d’assurer une éducation parfaitement décente.

L’objectif est de pouvoir partir 10 jours là bas dans un but socio-culturel : rencontrer les enfants, participer à leur vie scolaire, mais aussi dans un but matériel, pour contribuer à la restauration et à l’équipement d’une salle de classe, à la création d'une bibliothèque et offrir du matériel scolaire, des jeux et des livres.

Bref c’est donc avec enthousiasme que des jeunes de Charente se sont lancés dans le projet ! C’est à la suite du père Armand que Coraline, Armelle et Antoine ont commencé à faire connaître l’association. Depuis le groupe de jeunes s’est étendu et nous sommes désormais une dizaine à avoir rejoint l’association. Mais qu’en est-il précisément de cette association ?

Le nom de notre association, Kri'gouille, est formé de deux parties symbolisant l’union des deux régions qui, malgré les 5000 kilomètres qui les séparent, s’apprêtent à travailler ensemble afin d’atteindre un objectif commun. En effet, la première partie de notre nom est tiré du nom même de la ville de Kribi, tandis que la deuxième vient de notre emblème bien caractéristique de chez nous, la fameuse cagouille ! Cette union se retrouve également dans notre logo qui met en scène la rencontre entre une cagouille et une crevette qui, comme je le disais plus haut, est l’animal emblématique de la ville de Kribi.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que notre association est entièrement laïque ! Même si elle est initiée par des personnes qui ont des convictions religieuses, il ne sera pas question de croyance ou de foi, mais seulement d'entraide et d'amitié.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer