Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[ENTRETIEN] Camille Caron, La Redoute et Tiffaine Bréchot, Défil'Cancer (IÉSEG)

[ENTRETIEN] Camille Caron, La Redoute et Tiffaine Bréchot, Défil'Cancer (IÉSEG)
Dans le Nord, un défilé peu ordinaire aura lieu dans quelques jours. Fruit du partenariat entre une entreprise et une école emblématiques de la région, le Défil'Cancer permet à des femmes atteintes par le cancer de défiler, dans un évènement de solidarité et de créativité mêlant mode, santé et humanité. Ce projet sensible et touchant interpelle. Entretien avec Tiffaine Bréchot, présidente de l'association étudiante (IÉSEG) et Camille Caron, chargée de la RSE de La Redoute.


La genèse d'un défilé de mode dédié aux femmes atteintes de cancer

Le Défil'Cancer, créé il y sept ans, est porté par une association éponyme de loi 1901. À son origine, neuf étudiants de l'école de commerce. Tiffaine Bréchot précise que l'association « fait partie du programme pédagogique de l'IÉSEG qui incite ses étudiants de deuxième année à faire partie d'une association solidaire ». Ainsi, chaque année, une nouvelle équipe prend le relais et organise un défilé. Ce type de projets existe dans d'autres écoles, Tiffaine cite Lueur et élégance, association lilloise et également étudiante.

C'est la première fois que La Redoute et son association SolidarCité sont partenaires de l'IÉSEG sur cette thématique. L'association Defil'Cancer reçoit le soutien important de nombreux partenaires, le principal partenariat est celui qui la lie avec l'association Emeraude, dont les membres sont les mannequins. Les soutiens sont divers et proviennent d'associations comme la Ligue contre le cancer ou d'entreprises (Le palais du cheveu, La Redoute ou Stella& Dot). Pour les étudiants, l'engagement est important. Si il est inspiré par l’initiative originale qui nouait le monde de la santé et celui de la mode, Tiffaine précise avec justesse que l'enjeu devient personnel dans ce type de projet : « Ayant déjà, pour quelques uns d'entre nous, vécu le cancer à travers des proches, nous avons continué à apprendre la difficulté et la souffrance qu'il implique, au travers des femmes avec lesquelles nous avons eu la joie de préparer le défilé. » Ces étudiants, parfois personnellement confrontés à la maladie, ont une sensibilité marquée envers le prêt-à-porter et l'art de la mode.

Un partenariat humain entre une jeune association étudiante et une grande entreprise

Comme pour toute structure à but non lucratif, la démarche de recherche de fonds et de partenaires est un travail d'ampleur. Tiffaine explique avoir contacté prioritairement les entreprises du Nord pour les vêtements. Ayant essuyé beaucoup de refus, les étudiants ont été ravis et même surpris de la réponse rapide et positive de La Redoute. Le partenariat avec une telle entreprise est vécu comme un « privilège ».  

La Redoute soutient, à travers Défil'Cancer, une thématique plutôt inédite pour elle. Camille Caron explique que « SolidarCité est engagé pour l’égalité des chances à travers des projets de digitalisation et d’éducation en laissant une place de choix aux femmes », l'IÉSEG étant partenaire de La Redoute [le siège de La Redoute se trouve également dans le Nord] l'entreprise a voulu, au travers ce projet dédié aux femmes, « encourager aussi cette initiative de solidarité de jeunes ». Le soutien s'est fait sous forme de mécénat de compétence et en nature.

« Il y a trois passages par mannequin lors du défilé ce qui signifie que nous devions trouver 36 tenues. La Redoute nous prête celles du premier passage, sur le thème "rétro". Pour que les mannequins soient à l'aise dans les tenues, La Redoute nous a merveilleusement bien accueillis lors d'une séance d'essayage dans leur locaux à Roubaix. » . L'aspect humain de cette collaboration est soulignée par la présidente de l'association ; sur une thématique aussi sensible, la disponibilité et l'écoute du personnel ont une « valeur immensurable », permettant aux femmes « de se mettre dans la peau de vraies modèles ». Camille appuie le propos en expliquant que La Redoute est sortie des axes habituels d'intervention de l'association car l'entreprise se sentait concernée « en tant qu’acteur de mode, engagé auprès des femmes et sensible à la solidarité et à l’engagement », et de préciser : « notre mission est aussi de contribuer au bonheur des femmes ».

Des collaborateurs touchés et engagés

Les réactions des collaborateurs sont aussi positives que celles des femmes bénéficiaires. Le personnel de La Redoute est majoritairement féminin, ce qui rend les équipes « sensibles à tout ce qui touche les femmes et leur santé » par ailleurs, de manière plus générale, les collaborateurs aiment « accompagner et encourager les initiatives citoyennes des jeunes, tout cela donne du sens à notre métier et à notre mission ».

La Redoute organise également des noëls solidaires avec les centres sociaux au profit de familles, accueille des collégiens tous les ans pour un parcours découverte et met en place des ateliers découverte d’internet au bénéfice de femmes issues de la diversité … Cet engagement est important et dépasse les enjeux de la RSE car, comme le dit justement Camille Caron, « les entreprises ont un rôle sociétal et participent à construire un monde juste et équilibré ».


 

, , , , , ,