Aller au contenu principal
Par Bureau International Catholique de l'Enfance - Publié le 29 octobre 2015 - 10:58 - Mise à jour le 29 octobre 2015 - 11:33
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

5e édition du Festival de cinéma « Enfances dans le monde »

Du 19 au 21 novembre au cinéma les 7 Parnassiens (Paris 14e), ce festival organisé par le BICE (Bureau International Catholique de l’Enfance) à l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’enfant célébrée le 20 novembre, a pour ambition de révéler, à travers la force du documentaire, les réalités et défis que vivent les enfants dans le monde entier.

5e édition du Festival de cinéma « Enfances dans le monde »

Enfances dans le monde, en quelques chiffres : 

- 3 jours de projection, du jeudi 19 au samedi 21 novembre

- 13 documentaires

- dont 2 avant-premières

- et 7 films inédits en France

- 300 jurés adolescents et étudiants pour décerner le Prix des jeunes Enfances dans le monde

- 2 700 scolaires attendus en journée

Pour l’édition 2015, le BICE a sélectionné 13 documentaires dont 7 inédits en France.

En soirée, Toto et ses soeurs sera projeté en avant-première le jeudi 19 novembre à 20h30. Le film a reçu le Grand prix au festival Premiers plans d’Angers, et a été élu meilleur documentaire au festival du film de Sarajevo. Le réalisateur Alexander Nanau échangera avec la salle à l’issue de la projection du parcours bouleversant d’un garçon et de ses soeurs qui vivent au milieu des toxicomanes et trafiquants de drogue, sans parents. Sortie en salle en janvier 2016.

Le documentaire This is my land, qui raconte la manière dont le conflit israélo-palestinien est enseigné en Israël et en Palestine, sera projeté en présence de la réalisatrice Tamara Erde, le vendredi 20 novembre à 20h30. Il s’agit également d’une avant-première française, puisque la sortie en salle est prévue en février. Le film a remporté le premier prix du Prix international du documentaire et du reportage méditerranéen.

Parmi les autres inédits de cette édition 2015, le public pourra découvrir The backward class, de Madeleine Grant, La monnaie d’échange (la prenda) de Jean-Cosme Delaloye ou encore Mama, I’m gonna kill you, d’Elena Pogrebizhskaia.

Enfances dans le monde sera aussi l’occasion de redécouvrir des films plébiscités en 2015 comme Spartacus et Cassandra, Le grand jour, ou Chante ton bac d’abord.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer