Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 11 décembre 2015 - 08:41 - Mise à jour le 14 décembre 2015 - 08:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Un gala soutient les enfants du Népal et rend hommage à Véronique de Bourgies

Elle fait partie des 130 personnes décédées lors des attaques terroristes à Paris.  Véronique de Bourgies a perdu la vie le 13 novembre dernier à la terrasse de La Belle Equipe. Elle était directrice de l’association Zazakely Sambatra qu’elle avait fondée en 2004 pour venir en aide aux enfants malgaches. Sa disparition ne doit pas pourtant signifier la fin de son association : perpétuer son action s’avère plus que nécessaire.

Un gala soutient les enfants du Népal et rend hommage à Véronique de Bourgies

Le 13 novembre dernier, Véronique tombait sous les balles des terroristes, laissant derrière elle un mari, deux enfants et une association, Zazakely Sambatra, qui signifie “Enfants heureux” en malgache.

Une association qui doit continuer à vivre, comme l’a précisé son amie Karine Guldemann, déléguée générale de la fondation Elle. Lors du gala de bienfaisance organisé par l’Entraide le 26 novembre dernier qui a permis de récolter des fonds pour la construction d'un orphelinat au Népal. La fondation L'Entraide, à travers sa Présidente Mero Kececioglu et ses vice-présidentes  Markella Pamukoglu et Nausicaa du Repaire, a réuni plus de 100 personnes autour d'un concert d'Amadou et Mariam à Hôtel The Peninsula à Paris.  Depuis sa création en 1990, l’Entraide s’engage sur tous les aspects de la vie : la santé, la culture, l’éducation, le développement durable. Elle a ainsi participé à la création de centres de santé, d’hôpitaux, d’orphelinats, d’écoles et créé 70 coopératives des femmes pour l'agriculture et la pisciculture.

Karine Guldemann a rendu hommage à son amie, Véronique de Bourgies en rappelant la nécessité de perpétuer son action. Car Véronique était une femme engagée. Après une carrière au sein de Madame Figaro et de Vogue Homme, cette mère de deux enfants - Mélissa et Diego - qu’elle a adoptés à Madagascar, elle abandonne tout pour créer son association, Zazakely Sambatra.

Depuis dix ans, l’association n’a cessé de mener des actions humanitaires dans ce pays, rongé par la pauvreté. D’abord, elle a permis la construction de plusieurs puits dans le village d’Alakamisy-Fenoarivo puis d’un centre d’accueil où les enfants peuvent faire leur devoir suivis de la mise en place d’un dispensaire ainsi que d’un potager.

Le 6 juillet 2015, l’association Zazakely Sambatra a commencé les travaux de construction d’un nouvel  établissement scolaire “Collège La Primaire” au sein du quartier de Tanavire, le plus grand bidonville de la capitale.

Véronique de Bourgies avait inauguré en octobre les cinq premières classes de cette structure.

En parallèle de ces actions, l’association a développé le parrainage pour inciter les familles à envoyer leurs enfants à l’école, seul moyen d’avoir un véritable travail et de s’en sortir. Aujourd’hui, ce sont plus de 130 enfants malgaches qui sont parrainés et bénéficient ainsi de fournitures scolaires, de soins médicaux et d’une alimentation variée. Il faut continuer à participer à l’éducation de ces enfants défavorisés, pour la mémoire de Véronique mais aussi pour lutter contre les inégalités sociales et offrir les possibilités à tous de réussir.

Pour en savoir plus et aider l’association Zazakely Sambatra, c’est ici

 

Crédit photo : Aurore Vinot

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer