[ANIMAUX] Le mécénat vient au secours du Musée d'Histoire Naturelle de Lille

[ANIMAUX] Le mécénat vient au secours du Musée d'Histoire Naturelle de Lille
En à peine trois mois, un appel aux dons visant à restaurer la grande verrière du Musée d'Histoire Naturelle de Lille a permis de collecter 11 900 euros. Les visiteurs peuvent désormais s’émerveiller devant 32 animaux naturalisés et un rocher qui abrite une trentaine d’espèces.


Un élan de solidarité au-delà des attentes

Il y a trois mois, la mairie de Lille a fait appel à la générosité des citoyens afin de restaurer la verrière des animaux du Musée d’Histoire Naturelle. La structure avait été endommagée et fermée au public en 2002 à la suite d’un dégât des eaux. La réponse ne s’est pas fait attendre. En trois mois, 180 donateurs ont permis de réunir 11 900 euros, bien plus que les 7 000 euros que le musée espérait collecter. Cet élan de solidarité a bien sûr touché tout le monde. À commencer par Marion Gautier, adjointe déléguée à la culture : « L’idée était vraiment de pouvoir impliquer les citoyens dans un tel projet, avec la volonté de fédérer une communauté de familles de fidèles qui viennent souvent au musée. C’est la première fois que la ville lance une opération de ce type. Et on se rend compte que les visiteurs ont bien participé, ce qui montre leur attachement pour le Musée d’Histoire Naturelle. »

Un nouvel espace de rêve et de découverte

Financé par la ville de Lille, la DRAC et les citoyens, l’espace culturel permet aux petits et grands de plonger dans l’univers de Ginette la girafe, Gaston le mouflon, Bérangère l’ourse polaire et une trentaine d’autres animaux naturalisés. L’argent supplémentaire a permis de construire une maquette en 3D. Fabriquée en résine, elle est destinée aux non-voyants et aux visiteurs qui souhaitent découvrir la verrière différemment.

 

Source 

, , ,