Aller au contenu principal
Par Tournesol, Artistes à l'Hôpital - Publié le 17 décembre 2013 - 12:29 - Mise à jour le 11 février 2015 - 13:23
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Les 30 ans du Centre Erasme avec Tournesol: concert de Luc Héry et Franz Michel

2013 fut pour le Centre Erasme, établissement public de santé mentale, une année de célébration. Pour clôturer brillamment le 30e anniversaire de ce partenaire de longue date, Tournesol, Artistes à l’Hôpital a proposé aux patients et personnels de l’hôpital un concert avec Luc Héry et Franz Michel, respectivement premier violon supersoliste et piano supersoliste de l’ONF. L’occasion de revenir sur cette collaboration féconde, et de laisser la parole à deux artistes d’exception.

Les 30 ans du Centre Erasme avec Tournesol: concert de Luc Héry et Franz Michel

Retrouvez l'intégralité de l'article sur notre site internet !

 

Le Centre Erasme et Tournesol, Artistes à l’Hôpital : 13 ans de collaboration féconde

 

C’est en 2000 que le Centre Erasme et l’association Tournesol, Artiste à l’Hôpital, édifient les fondements de leur histoire commune. Cette union s’inspire de la toute jeune convention interministérielle culture/santé, signée le 4 mai 1999, qui encourage la rencontre entre artistes et personnes hospitalisées et en définit le cadre réglementaire. Prenant appui sur cette dynamique nouvelle, le Centre Erasme fait appel à Tournesol, Artistes à l’Hôpital pour organiser des concerts accessibles à tous les secteurs de l’établissement. Depuis, sont programmés quatre grands concerts par an, chacun réunissant près d’une centaine de personnes, ainsi que d’autres événements : résidences artistiques, ateliers de chansons, concerts dans les unités et les CATTP.

(...)

C’est donc à la fois cette belle entente et l’anniversaire de son partenaire que souhaite célébrer Tournesol, Artistes à l’Hôpital, en invitant deux artistes virtuoses à se produire au Centre Erasme. Franz Michel et Luc Héry.

(...)

 

Luc Héry : retour sur l’engagement d’un artiste hors pair

 

L’intérêt porté par Luc Héry à l’association Tournesol, Artistes à l’Hôpital est né au cours de l’année 2010. Invité par Julie Marchetti, à l’époque programmatrice de Tournesol, Luc, porté par un élan de curiosité, voit son intérêt grandir au contact de l’équipe : « je voulais voir ce que ça donnait (…) je m’y suis vite senti bien, alors j’ai décidé de continuer ».

(...)

Malgré tout, cette confrontation avec cette « réalité » de vie qu’est le milieu du soin ne s’est pas faite sans un temps d’adaptation et de remise en question : « c’était une grande interrogation pour moi : "comment faire apprécier la musique aux patients, comment les toucher, sans interférer dans les soins ?", "comment être accessible sans renoncer à une certaine exigence ?". J’avais tout à apprendre. Il fallait descendre de la tour d’ivoire ! J’ai suivi une formation avec Tournesol pour me préparer ».

(...)

Finalement, ces actions à l’hôpital permettent à Luc Héry d’enrichir sa pratique musicale, d’un point de vue technique et humain. « Ces actions sont l’opportunité pour moi de monter des œuvres nouvelles – c’est d’ailleurs le cas aujourd’hui –. (…) Elles me permettent également de toucher des gens, avec ce que je sais faire. J’espère leur apporter un peu de lumière. (…) Je crois beaucoup au pouvoir de la musique, un pouvoir non de guérison mais d’apaisement ».

 

Un concert « au sommet » pour les patients de psychiatrie

 

Une centaine de personnes se sont réunies dans la salle polyvalente du Centre Erasme afin d’assister au concert de Luc Héry et Franz Michel. En guise d’introduction, le violoniste présente en quelques mots les deux morceaux programmés, joignant ainsi au plaisir sensoriel de la musique le plaisir intellectuel de la découverte : la sonate n°3 pour violon et piano en Mi b Majeur de Beethoven, composé entre 1797 et 1798 ; la sonate n°2 pour violon et piano en Ré Majeur de Prokofiev, composé pour flûte et piano en 1943 et transcrit pour violon et piano en 1944. Ces morceaux ont été ajoutés au répertoire des deux musiciens spécialement pour l’occasion.

(...)

A l’issue du concert, les patients sont visiblement ravis, et plusieurs viennent formuler quelques mots de remerciements directement aux artistes :

« Ça m’a beaucoup touchée. Votre musique, c’est une parenthèse qui nous permet de ne pas penser à l’hôpital » ;

« C’était magnifique. C’était un vrai moment de paix. Ça m’a touché le cœur » ;

« C’était phénoménal. Vous étiez au sommet »

Une autre patiente transmet ses impressions le lendemain du concert à la musicothérapeute du centre, Maria Sikström :

« J’étais impressionnée par la dimension technique, la dextérité des musiciens. La sonate de Beethoven était très belle, mais la sonate de Prokofiev était fantastique. Il y avait des passages de la mélodie avec lesquels je me suis sentie complètement en résonnance »

Il n’y a pas de doute : loin des salles prestigieuses du Théâtre du Châtelet et du Théâtre des Champs-Elysées, Luc Héry et Franz Michel ont su toucher les cœurs.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur notre site internet !

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer