Aller au contenu principal
Par Tournesol, Artistes à l'Hôpital - Publié le 30 janvier 2014 - 14:09 - Mise à jour le 11 février 2015 - 13:23
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Les artistes de Tournesol: Entretien avec Marie Renaud et Ronan Yvon

La chanteuse Marie Renaud, alias Marie Tout Court, et le guitariste Ronan Yvon, soufflent un petit vent de folie sur l’association Tournesol, Artistes à l’Hôpital, depuis bientôt 9 ans. A deux ou à plusieurs, avec les plus jeunes comme des plus âgés, ces deux artistes aiment l’aventure, les défis et les rencontres. Un engagement riche et créatif qui s’épanouit au cœur d’une association en perpétuelle évolution...

Les artistes de Tournesol: Entretien avec Marie Renaud et Ronan Yvon

Retrouvez l'intégralité de cet entretien sur notre site internet !

 

Comment avez-vous commencé à travailler avec Tournesol, Artistes à l’Hôpital ?

RY : J’ai été contacté par Thomas Longhi [ancien chargé de programmation à Tournesol, Artistes à l’Hôpital] en 2005. (...) J’ai accepté sa proposition et ai fait un premier concert en service de greffe de moelle avec Alexis HK. C’était très chargé en émotions. Je pense qu’à l’époque on était moins bien préparé, et on s’est pris la réalité en pleine figure. (...)

 

MR : Mon premier concert avec Tournesol s’est également déroulé en service de greffe de moelle, avec Ronan. Ça m’a tout de suite plu ! Il y avait ce jour-là un petit garçon qui en plus d’avoir une leucémie souffrait de plusieurs handicaps physiques. Mais il était à fond ! Il a sorti son harmonica et a joué avec nous ; c’était un moment magique ! (...)

 

Comment avez-vous appréhendé ce genre de publics ?

RY : Je pense que, dans la limite du raisonnable, on peut se permettre beaucoup de choses. On peut se laisser aller à de l’émotion, avec des chansons parfois tristes ou chargées, mais on peut aussi aller vers des choses plus légères qui font sourire. D’autant que l’on va à la rencontre de publics très différents, et c’est génial pour tester des choses.

 

MR : Ce n’est pas parce qu’on est hospitalisé qu’on est quelqu’un de différent. Par contre on est peut-être plus sensible. J’essaye toujours de traiter ce public comme n’importe quel autre (...)

 

Vous connaissez  Tournesol, Artistes à l’hôpital depuis de nombreuses années. Quelles sont ses forces d’après vous ?

RY : La simplicité. L’association mène son action sans prétention, et sans pathos. C’est franc, c’est honnête, et je pense que les gens le sentent et c’est aussi pour ça qu’ils se laissent vraiment aller.

 

MR : Il y a aussi la qualité de l’accompagnement. Les gens qui travaillent dans l’association sont très compétents. Ils nous connaissent bien, ils connaissent nos répertoires. En tant qu’artistes on est très bien suivis, et s’il y a un souci, on peut en parler.

(...)

 

Aujourd’hui, quelle place occupe Tournesol dans votre vie professionnelle ?

MR : Une place très importante ! Quand on m’interroge sur ma carrière de chanteuse, je ne peux pas ne pas en parler ! Et si je devais arrêter ces actions, elles me manqueraient énormément. Ça fait partie des choses qui m’équilibrent en quelque sorte.

 

RY : Je considère mes concerts avec Tournesol comme n’importe quel autre concert. (...) Et ça nous booste personnellement, car on est toujours dans la création.

 

Et personnellement justement, quel(s) sens donnez-vous à ces actions ?

MR : Quand tu vis de ton art, tu peux souvent perdre confiance. Tournesol m’a permis de tenir le coup et de ne pas lâcher. Quand tu arrives à l’hôpital, tu relativises totalement. Il y a une vraie rencontre : on donne de nous et ils donnent d’eux, ils entrent dans notre univers et on entre dans le leur, mais avec un support déconnecté de l’hôpital. (...)

 

RY : Il reste l’essentiel, et c’est rare.

 

Retrouvez l'intégralité de cet entretien sur notre site internet !

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer