Aller au contenu principal
Par FONDATION DE LA 2ème CHANCE - Publié le 4 décembre 2019 - 16:14 - Mise à jour le 4 décembre 2019 - 16:14
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Etre bénévole à la Fondation de la Deuxième Chance

Jacques, Instructeur et parrain du site-relais de Nantes, témoigne de son implication.

« Peu après mon départ en retraite, dans les années 2000, j’ai adhéré comme bénévole à l’association AGIRabcd qui me paraissait, dans ses objectifs, défendre des valeurs humanistes.

La délégation d’AGIR Anjou-Maine, implantée à Angers, avait en son sein une équipe d’intervenants issus du monde de l’entreprise.

Nos amis de la délégation Loire-Océan à Nantes, déjà partenaires de la Fondation de la 2ème Chance sur la Loire Atlantique et la Vendée, nous ont proposé d’intervenir en Maine et Loire, en raison de la proximité avec les candidats sollicitant la Fondation.

J’ai participé à une ou deux instructions de dossiers en binôme avec un ami nantais d’AGIRabcd. Puis, assez rapidement sur notre secteur, nous avons constitué une petite équipe regroupant deux bénévoles de l’association EGEE, dont Jean BERTHOMÉ, et deux bénévoles d’AGIR.

Dans le cadre d’un partenariat national, plusieurs d’entre nous devinrent également bénévoles au sein de l’ADIE, spécialisée dans le financement associatif des micro-entreprises. Il s’installa un partenariat de fait avec l’ADIE puisque nous nous retrouvions dans les mêmes locaux au sein de la MCTE d’Angers (Maison de la création et de la reprise d’entreprise).

Au fil des années le partenariat s’élargit vers le réseau BGE (Boutique de Gestion) également présent à la MCTE.

Par ailleurs, nous participions régulièrement aux forums annuels de la création d’entreprise organisés par la MCTE tant à Angers qu’à Cholet, durant lesquels nous occupions un mini-stand aux couleurs de la Fondation de la 2ème Chance, et où nous rejoignait souvent Corinne FONTENEAU, la Déléguée du Site-relais de Nantes.

En 2008, Phu-Xuan N’GUYEN, également bénévole chez AGIRabcd, intégra notre équipe et, depuis cette date, avec Jean BERTHOMÉ, notre trio d’instructeurs-parrains fonctionna en liaison étroite avec la Déléguée de site, elle-même très active.

Les rendez-vous d’instruction à deux ou trois bénévoles sont des instants privilégiés, car la rencontre avec les candidats permet de cerner leur personnalité et leurs motivations. Les intéressés nous relatent les grandes étapes de leur parcours de vie et ce qui les a amenés à solliciter l’aide la Fondation de la 2ème Chance.

Il est rare, qu’à l’issue de l’entretien, nos trois avis d’instructeurs soient divergents. Il est aussi assez rare de se prononcer négativement, mais sur une période de dix années de bénévolat, cela a pu arriver quatre ou cinq fois, et à plusieurs reprises pour émettre un avis "réservé".

Les contacts avec les travailleurs sociaux ou conseillers, qui aident à la constitution des dossiers des candidats, sont la plupart du temps riches d’enseignements notamment sur leur environnement familial et professionnel.

Sans oublier les communications avec les co-financeurs tels que les CAF, les Conseils Départementaux, France-Horizon, le Secours Catholique, la Semaine de la Bonté, l’AGEFIPH, etc…qui nous aident à ajuster le montant de l’aide demandé à la Fondation, en fonction du contexte familial ou social.

Nous attachons beaucoup d’importance à la rédaction des rapports d’instruction de manière à permettre au Comité d’Agrément de prendre une décision en connaissance de cause de la faisabilité ou non d’un projet.

La signature de la charte de parrainage est bien entendu un moment toujours agréable durant lequel nous expliquons aux lauréats les différentes phases du processus du "coup de pouce", mais également ses contraintes !

La plupart du temps, il va suivre une période d’échanges réguliers presque toujours empreints d’une certaine empathie réciproque. Cette relation va parfois se prolonger au-delà du terme du parrainage et devenir quasiment amicale, en tous les cas, bienveillante.

Assurément c’est sans doute la phase la plus enrichissante pour les bénévoles.

Les lauréats qui apprécient tous le "coup de pouce" de la Fondation de la 2ème Chance ne sont jamais en reste pour nous exprimer avec émotion leurs remerciements.

Pour finir, les bénévoles d’Angers remercient vivement les équipes de la Fondation, tant au siège parisien qu’au Site-relais de Nantes, avec lesquelles les relations ont toujours été à la fois très professionnelles et conviviales.

La rencontre à Angers du 26 mars dernier, en présence de Hinda SIBY et Caroline LE SAOUT (la nouvelle Déléguée du Site-relais de Nantes), avec les nouveaux bénévoles d’AGIRabcd, n’a fait que confirmer cet état d’esprit. »

   Jacques, instructeur et parrain_Site relais de Nantes

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer