Aller au contenu principal
Par Fondation Bouygues Telecom - Publié le 1 décembre 2020 - 11:49 - Mise à jour le 1 décembre 2020 - 11:58
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Handicapé moteur après un accident : objectif emploi dans les métiers du web

Devenir handicapé moteur à la suite d’un accident est une épreuve brutale. Pour retrouver la force d’aller vers une vie sociale et professionnelle épanouie, un accompagnement est nécessaire : insertion socioprofessionnelle, activités collectives, mais aussi… sport à sensations fortes. C’est en tout cas le pari de l’association Comme les Autres, qui organise pour tous ceux qu’elle accueille des séjours sportifs de haut vol. En complément de son accompagnement social et en partenariat avec des acteurs de la formation aux métiers du web, l’association a lancé cette année la deuxième promotion d’un projet visant la réinsertion professionnelle par la formation au métier de développeur web. Le projet a obtenu le soutien de la Fondation Bouygues Telecom, via l’appel à projets annuel dédié aux clients de l’entreprise engagés dans une association.

Les formations CLA

Un programme complet pour se remobiliser autour d’un projet de vie

Comme Les Autres a été co-fondée par Michaël Jérémiasz. Paraplégique suite à un accident de ski, il a réussi à se reconstruire par le sport jusqu’à devenir champion de France de tennis en fauteuil. Son parcours et son expérience sont devenus les fondements d’une méthode applicable à tous ceux qui, comme lui, sont devenus handicapés moteur à la suite d’un accident.

L’accompagnement de l’association Comme Les Autres s’appuie sur trois actions complémentaires : un séjour sportif pour renouer avec l’adrénaline et ouvrir de nouveaux horizons de vie, un accompagnement socio-professionnel par un travailleur social, et des activités collectives de proximité.

En 2019, Comme les Autres expérimente avec succès dans les Hauts-de-France une formation diplômante aux métiers du web. Ce projet-pilote révèle une donnée importante : définir un objectif d’insertion professionnelle améliore considérablement l’efficacité du parcours de reconstruction. Sur 10 participants, 7 ont été diplômés.

Début 2020, l’association décide de déployer le dispositif en Ile-de-France. Fleur Martinsse, cliente Bouygues Telecom et bénévole au sein de l’association, a parrainé cette initiative auprès de la Fondation Bouygues Telecom.

J’ai eu le plaisir participer en avril 2019 à un séjour-aventure sportif organisé par Comme les Autres. Je suis partie à Tignes avec un groupe composé pour moitié de participants en situation de handicap moteur et pour moitié de valides. J’ai vraiment vécu une expérience humaine inoubliable.

 

Le déploiement de la formation contrarié par la crise sanitaire

« Rien ne s’est passé comme prévu », explique Noémie Elkaïm, responsable de la collecte de fonds au sein de l’association. Le projet était pourtant parfaitement cadré. Dix à douze participants devaient être recrutés pour suivre la formation, prévue en présentiel – un point important du programme pour retisser le lien social – dès le mois… de mars.

L’annonce du confinement vient tout remettre en question. D’autant que l’association travaille avec un public vulnérable face au virus. Jusqu’au déconfinement, Comme les Autres réussit à initier la formation à distance de quatre personnes. Ce qui, au vu du contexte, est déjà une réussite.

Nous avons travaillé sur un projet qui s’est décalé dans le temps et que nous avons réalisé dans des conditions très différentes. Mais nous l’avons maintenu et nous en sommes plutôt satisfaits, détaille Noémie Elkaïm.

Durant l’été, l’antenne Ile-de-France de l’association met particulièrement l’accent sur les séjours sportifs – saut en parachute, ULM, quads, montgolfières –, pour compenser les effets du confinement.

Comme les Autres reste confiante sur l’aboutissement de la formation aux métiers du web. La structure anticipe dès le mois de septembre de nouvelles contraintes sanitaires, en imaginant des compléments de formation pour pallier le report éventuel des stages en entreprise.

Le récent reconfinement vient à nouveau bousculer le fonctionnement de l’association. Mais le travail à distance a su aussi apporter de nouvelles approches. Et cette fois-ci, les travailleurs sociaux pourront, en complément d’un accompagnement par téléphone, maintenir certaines visites à domicile.

Nos dispositifs ont certes été challengés par les conditions de l’année 2020, témoigne Hélène Vuaroqueaux, responsable communication. Mais ils ont eu d’autant plus de sens pour toutes les personnes qui ont pu en bénéficier. Les quatre participants à la formation auraient pu avoir une année blanche. Au lieu de cela, ce projet leur permet de naviguer plus facilement dans l’incertitude avec une structure qui les porte.

Comme les Autres a su s’adapter et transmettre à ses bénéficiaires un élément essentiel : des perspectives d’avenir.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer