Aller au contenu principal
Par Fondation OCIRP - Publié le 26 mars 2021 - 09:32 - Mise à jour le 26 mars 2021 - 09:32
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

La Fondation OCIRP agit en faveur des orphelins et de leur famille

Les jeunes orphelins ne sont pas toujours accompagnés comme il le faudrait. La Fondation OCIRP les place au cœur de ses priorités, à leur bénéfice et celui de leur entourage familial ou éducatif. Focus sur les projets associatifs qu’elle soutient.

La Fondation OCIRP agit en faveur des orphelins et de leur famille. Crédit photo : iStock.
La Fondation OCIRP agit en faveur des orphelins et de leur famille. Crédit photo : iStock.

Proposer un soutien psychologique après la perte d’un proche

Accompagner les jeunes orphelins dans leur travail de deuil

Déclinaison du travail de fond mené depuis 2017, le projet mené par le centre d’information sur les droits des femmes et des familles de Charente (CIDFF16) vise à poursuivre la sensibilisation des professionnels (Éducation nationale, centres hospitaliers spécialisés, associations, corps médical) à la question de l’orphelinage et à ses conséquences. Après les résultats très positifs enregistrés par les ateliers et groupes de parole animés fin 2019 et début 2020, le CIDFF16 a décidé de reconduire ce dispositif. Au programme : l’ouverture de nouveaux groupes afin de mieux soutenir les jeunes orphelins sur leur chemin de deuil, à raison de six séances de deux heures. 

Des ateliers et groupes de parole pour enfants et parents endeuillés

En 2020, l’association La Marguerite, dans la région PACA, a lancé deux dispositifs pour accompagner les familles dès la survenue du deuil, et aussi longtemps que parents et enfants en ressentent le besoin. Pour les plus jeunes, des ateliers mensuels offrent un espace dédié à des activités créatives, de chant et de musique ; les parents bénéficient, quant à eux, de groupes de parole. Gratuites et animées par des professionnels de l’écoute et de la relation d’aide, ces activités comblent un manque dans la région en accueillant des personnes venues des Alpes-de-Haute-Provence et des départements limitrophes.

Focus sur les conséquences du décès d’un parent

Le projet porté par le CIDFF67 comporte trois volets portant sur les conséquences psychologiques et juridiques liées au décès un parent. D’abord, il vise à offrir un accompagnement psychologique aux enfants concernés – individuel et potentiellement collectif si les conditions de construction d’un groupe sont réunies. Ensuite, il propose un accompagnement juridique et psychologique au parent survivant ainsi qu’à la famille proche. Dernier aspect du dispositif : une action de formation à destination des professionnels, à travers trois ateliers et une matinée de sensibilisation.

Favoriser le partage d’expérience à chaque étape du deuil

L’association francilienne Empreintes reçoit les familles en entretien, avec un modèle de groupe fermé qui suppose un cheminement individuel préalable. Or, à chaque étape du processus de deuil peuvent surgir des questions ou préoccupations qu’enfants et adultes gagnent à partager avec des pairs. C’est pour répondre à ce besoin qu’Empreintes met aujourd’hui en place des rencontres trimestrielles ouvertes, avec deux espaces séparés — d’un côté les enfants et adolescents, de l’autre les parents – et deux accompagnants distincts.

Accompagnement des familles endeuillées et soutien des professionnels

Depuis 2017, l’association Réseaux Ados Gironde renforce son partenariat avec les professionnels du travail éducatif, social et de santé, dont la pratique implique un contact quotidien avec des familles endeuillées et des orphelins en Nouvelle-Aquitaine. Ce projet comporte deux volets : d’une part, soutenir psychologiquement les personnes en situation de deuil, au moyen d’entretiens individuels ou de groupes de parole ; de l’autre, sensibiliser un maximum de professionnels à la problématique du deuil, par des permanences présentielles et téléphoniques et des sessions de formation. 

Une démarche citoyenne au profit des collégiens fragilisés

Repli sur soi, isolement, sentiment d’échec, agressivité… L’entrée en collège peut représenter un défi pour les jeunes en situation de fragilité, avec de possibles conséquences négatives. Pour les prévenir, l’association Astrée déploie une démarche en plusieurs étapes : la sensibilisation des collégiens aux problématiques rencontrées chez les adolescents ; la formation d’élèves volontaires, appelés « bienveilleurs » ; la mise en place d’actions ; et la supervision des « bienveilleurs ». Ce projet, qui réunit professeurs et collégiens, s’inscrit dans une dynamique d’éducation à la citoyenneté. 

Une démarche de transmission pour les familles endeuillées

L’association Traces de vie à Dole accompagne par l’écriture des enfants, adolescents et adultes gravement malades et/ou en fin de vie, et répond ainsi à leur besoin de transmettre. Ce dispositif permet de laisser une trace écrite (biographie, souvenirs, carnets de voyage, conte illustré par l’enfant…), qui peut participer à la reconstruction des familles. Les entretiens sont enregistrés et la biographe transcrit en temps réel les récits de vie, qui sont ensuite présentés sous forme d’ouvrage tiré gratuitement à dix exemplaires. 

Offrir un soutien matériel et financier aux orphelins et à leurs familles

Une aide financière pour les lycéens orphelins

Le LEAP (lycée agricole privé) Saint-Maximin dans le Var accueille chaque année près de 40  % de lycéens boursiers et près de 200 jeunes en internat, dont de jeunes orphelins issus de familles en grande précarité. Le lycée se mobilise pour apporter un soutien financier à ces familles et les aider à couvrir les frais de scolarité. Cette initiative solidaire s’inscrit en droite ligne avec d’autres démarches, notamment le suivi personnalisé de ces jeunes orphelins, mis en place au sein du lycée depuis plusieurs années et assuré par une éducatrice spécialisée.

Un soutien aux démarches de recherche d’emploi

L’apparence est un facteur fréquent de discrimination, notamment lors des entretiens d’embauche, mais tout le monde n’a pas les moyens d’acquérir une tenue adaptée au monde professionnel. La Cravate Solidaire accompagne 200 jeunes de 20 ans et moins, dont 40 jeunes orphelins, avec les ateliers « Coup de pouce aux jeunes pousses » : don d’une tenue professionnelle, coaching en image, simulation d’entretien, accompagnement sur la maîtrise des codes et la construction d’un discours adapté au projet professionnel, et photo professionnelle. Un suivi est également prévu après l’atelier. 

Permettre des séjours et des activités pour les enfants endeuillés 

L’art-thérapie au service des jeunes orphelins

Avec son projet « Édition originale », l’association 4A propose un dispositif d’ateliers artistiques aux enfants endeuillés. Il vise la fabrication d’un « carnet graphique » intime, conçu, assemblé et façonné par les jeunes participants, avec le concours d’art-thérapeutes. Parallèlement, l’équipe en charge du projet va être formée aux spécificités du deuil chez l’enfant et l’adolescent. Cela permettra également de sensibiliser l’ensemble des travailleurs sociaux en lien avec ces jeunes au parcours de vie difficile, plus particulièrement ceux qui sont orphelins.

Des créations en lien avec l’environnement et le patrimoine

Le projet associatif de Street Poppies est dédié aux jeunes de l’Œuvre des Pupilles pour les Orphelins des sapeurs-pompiers de France (ODP). Il vise l’appropriation de leur patrimoine culturel et de leur environnement direct au travers de deux thématiques : décliner le projet artistique « Les P’tits Bouts de Paris » dans une autre ville de France, ou créer un herbier numérique à Paris en lien avec l’environnement, le réchauffement climatique et la nature. Une exposition numérique est envisagée pour mettre en lumière les créations réalisées par les jeunes bénéficiaires du projet.

Une offre de séjours de vacances post-confinement 

Le confinement lié à la pandémie de Covid-19 a impacté les jeunes confiés à l’association Jean Cotxet, que ce soit en foyer, en famille d’accueil ou à domicile. La situation a pu occasionner du repli sur soi. Le projet leur a donc proposé des séjours de vacances conviviales et sportives, pendant la période des vacances d’été 2020 ou les suivantes. Une parenthèse de deux semaines, hors de leur quotidien, pour leur donner l’opportunité de retisser des liens avec leurs pairs et de reprendre confiance en eux.

Des sorties en mer pour les enfants orphelins

L’Association ACL (Atlantic Course au Large) a organisé une sortie en mer sur un voilier de course au large, avec bateaux accompagnateurs, pour un groupe de 18 enfants orphelins. Ce projet a offert à ces enfants l’accès à une activité découverte, de loisir et sportive, dans un cadre différent de leur quotidien, le tout dans des conditions adaptées et sortant de l’ordinaire. En fonction du succès et des retours, ce type d’évènement pourra être reproduit, à Lorient ou sur d’autres sites, voire déboucher sur des stages spécifiques d’initiation à la voile pendant les vacances scolaires.

 

Au cœur des familles

Le guide Au cœur des familles répertorie les structures à but non lucratif soutenues par la Fondation OCIRP. Le document référence une quarantaine de projets qui agissent en faveur des orphelins, accompagnent les veufs et les veuves et apportent une aide aux personnes en perte d'autonomie et à leurs proches.

 

Consulter Au cœur des familles en ligne.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer