Aller au contenu principal
Par Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires - Publié le 12 juillet 2021 - 10:00 - Mise à jour le 12 juillet 2021 - 10:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Agriculture urbaine : premiers dons à Angers

La Chambre d’agriculture des Pays-de-la-Loire a décidé de faire dons des premières récoltes de leur démonstrateur d'agriculture urbaine.

Les visiteurs et les salariés de la Chambre d’agriculture des Pays-de-la-Loire voient depuis le printemps pousser les fruits, légumes et autres condiments, sur les terrasses du bâtiment d’Angers. Ce projet de démonstrateur d’agriculture urbaine est né, il y a trois ans, d’une volonté des élus, d’expérimenter, d’accompagner et de former tous les porteurs de projet professionnels sur cette thématique. Retour avec François Beaupère, président de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire sur cette démarche.

En quoi consiste le démonstrateur d’agriculture urbaine ?

L’agriculture urbaine est multiple, diverse et variée, tant sur les processus de production, les circuits de commercialisation que sur les modèles économiques. C’est notre rôle, en tant que chambre d’agriculture, d’accompagner cette forme d’agriculture dans sa professionnalisation et sa relation au territoire. Nous avons donc construit une feuille de route basée sur la connaissance des acteurs de ce domaine, la formation et l’accompagnement des porteurs de projet mais aussi sur l’expérimentation.

Avec le soutien financier du Conseil régional des Pays-de-la-Loire, et les partenariats opérationnels de FLORENTAISE (appui technologique et expertise sur la culture maraîchère hors-sol), le projet s’est concrétisé en mars 2021, sur les terrasses de la Chambre régionale d’agriculture des Pays-de-la-Loire à Angers. Ce sont ainsi 80 m² de surface utile en cultures hors-sol dans 86 bacs et un bassin aquaponique qui permettent de cultiver une quarantaine d’espèces végétales.

Le démonstrateur est un projet concret, au service des professionnels de l’agriculture, c’est une plateforme pédagogique, qui permet de créer des références technico-économiques grâce à des expérimentations et un suivi des productions. C’est aussi un moyen de reconnecter les habitants de la ville avec les productions agricoles. Un beau projet aux multiples facettes.

Pourquoi avez-vous choisi de donner vos produits ?

Dans le cadre du projet, nous cherchons à valoriser au mieux les productions. En première année de production pour le démonstrateur, nous réalisons nos premières références en termes quantitatif et qualitatif. Nos débouchés ne sont pas encore établis et c’est tout naturellement que nous avons choisi de donner les produits issus des récoltes, à des associations d’aide alimentaire.

Pour quelles raisons passez-vous par SOLAAL pour proposer vos dons ?

Les Chambres d’agriculture sont membres de l’association, il existe donc un lien entre ces deux structures. Se rapprocher de SOLAAL nous a permis de gagner du temps, de faciliter le lien avec les associations d’aide alimentaire et ainsi de leur fournir des produits frais, à peine sortis des bacs de production.

Propos recueillis par

Sophie LABROILLE

Conseillère Territoire et Agriculture Urbaine

Chambre d’agriculture des Pays de la Loire.

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer