Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[SHOPPING] Closca lance sa bouteille d’eau écolo et connectée

[SHOPPING] Closca lance sa bouteille d’eau écolo et connectée
Au moins huit millions de tonnes de plastiques seraient déversés chaque année dans les océans (source : La Croix, 2017). Un fléau pour l’environnement, auquel compte bien s’attaquer la société espagnole Closca. Elle a mis au point une bouteille "écolo", associée à une application gratuite qui géolocalise les points d’eau les plus proches. Participative, elle permet à tous les utilisateurs d’alimenter la base de données, tout en les informant sur les méfaits du plastique pour l’environnement.


 

Une bouteille à la pointe de l’innovation pour soutenir l’écologie

 

Les petits ruisseaux font les grandes rivières, et des gestes simples permettent parfois de s’impliquer, à son échelle, dans la protection de l’environnement. C’est ce que prône la société ibérique Closca, qui présente sa “Closca bottle”, une bouteille écolo pensée en réponse à la prolifération des modèles en plastique. Fabriquée en verre borosilicate et certifiée à 100 % sans Bisphénol-A (largement utilisé pour la fabrication des bouteilles en plastique et classé “substance extrêmement préoccupante par le règlement d’Enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des substances chimiques, dit REACh, du Parlement Européen), la bouteille a été pensée pour séduire la clientèle de la marque, urbaine et sensible au respect de l'environnement.  

 

La technologie au service de l’environnement

 

Closca va plus loin dans sa démarche responsable, et accompagne sa “Closca Bottle” d’une application, “Closca Water”. Disponible gratuitement sur Android et IOS, elle permet aux utilisateurs de géolocaliser dans leur ville les différents points d’eau disponibles, et d’en ajouter de nouveaux. Ludique, elle contient également des informations relatives à la pollution : on apprend ainsi que 81 % des 80 milliards de bouteilles en plastique produites chaque année terminent dans les décharges ou les océans, qu’il faut 400 ans pour la décomposition d’une bouteille en plastique, ou encore qu’il y aura en 2050 plus de plastique que de poissons dans les océans.

 

 

, , , , ,