Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 4 septembre 2018 - 07:52 - Mise à jour le 6 septembre 2018 - 09:40
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Wavestone mobilise plus d’un tiers de ses collaborateurs pour son “Powerday”

Alors que les files d’attente s’allongent devant les restaurants de la rue de Montreuil, l’ambiance est studieuse dans les locaux de l’association Coexister en ce vendredi midi. Le cabinet Wavestone a choisi d’organiser sa journée de solidarité internationale ce 31 août, quelques jours seulement avant la rentrée. Un pari réussi pour la toute jeune société, née de la fusion entre Solucom et Kurt Salmon et qui a fait de l’engagement l’un de ses quatre axes stratégiques. Plus de 40 % des collaborateurs du groupe ont répondu présent pour le “Powerday”, la plupart engagés dans des actions de terrain auprès des entreprises. C’est près du double des salariés investis l’année précédente, une croissance dont se félicite le cabinet.  

Wavestone mobilise plus d’un tiers de ses collaborateurs pour son “Powerday”

 

 

1 000 collaborateurs mobilisés dans toutes les agences de Wavestone

 

“La matinée s’est super bien passée, se réjouit Robin, bénévole au sein de Coexister depuis cinq ans. Nous ne sommes pas habitués à travailler avec des acteurs du privé, alors même une journée nous aide beaucoup : nous apprenons des techniques pour augmenter le nombre de nos donateurs ou à développer notre stratégie partenaires en utilisant un vocabulaire spécifique et en refaisant notre plaquette.” Même enthousiasme du côté de chez Wavestone, où quelques salariés sympathisent avec les bénévoles de Coexister en allant récupérer leur déjeuner. “Les associations ont souvent besoin de répondre à des problématiques ‘marché’ et de structure, nous leur donnons des outils utilisés en entreprise. Pour nous, c’est l’occasion de venir chercher un peu de fraîcheur, car les gens ici sont très investis, et nous prenons vraiment compte de notre valeur ajoutée.” Lancé en même temps que la création de Wavestone, le “Powerday” se déroule aujourd’hui dans huit pays différents, auprès de 80 associations (70 en France). Misant sur un “modèle participatif”, où les collaborateurs peuvent soumettre leur idées et sont en charge de l’organisation de la journée, Wavestone mobilise cette année presque 40 % de son effectif. C’est 400 salariés de plus qu’en 2017, grâce à une communication interne plus poussée, et la création d’une nouvelle stratégie RSE en juin dernier.

 

L’engagement, pilier de la nouvelle politique RSE

 

“C’est désormais un enjeu stratégique de notre cabinet”, assure Fabio Ursella, en charge de la communication du groupe. La nouvelle politique RSE de Wavestone a en effet été créée en juin 2018, autour d’un enjeu fort d’engagement. Les collaborateurs ont directement été sollicités pour partager leurs idées et attentes en matière de responsabilité sociétale. “Après deux mois de consultation, un groupe de salariés a été formé afin de discuter de cette nouvelle politique”, ajoute-t-il. De même, c’est une poignée de collaborateurs en interne qui a organisé le “Powerday”, du démarchage des associations à la communication. “Des journées comme celles-ci permettent de renforcer la cohésion tout en donnant du sens, mais rend aussi les collaborateurs plus fidèles à leur entreprise”, commente Fabio Ursella. L’entreprise, qui cherche à impliquer au maximum ses salariés, les encourage par exemple à organiser eux-mêmes leur covoiturage – qu’elle rembourse – pour se rendre auprès des associations, et organise un forum permettant aux structures de présenter leurs projets aux collaborateurs. Ces derniers peuvent également s’investir à travers des actions de parrainage, tandis qu’une fondation vient en aide aux enfants défavorisés et que des ateliers sont régulièrement organisés avec des associations partenaires autour de l’écologie, les collectes ou encore la promotion de la mixité homme / femme en entreprise. Le cabinet, qui vante par ailleurs son fonctionnement proche de celui d’une start-up, espère intégrer chaque année le top 3 du classement Gaïa-Index, qui analyse et note les performances ESG (Environnement, Social, Gouvernance) des PME cotées.

 

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer