Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[ILLETTRISME] [LIVRE] Osons vaincre l’illettrisme ! de Thierry Lepaon

[ILLETTRISME] [LIVRE] Osons vaincre l’illettrisme ! de Thierry Lepaon
Thierry Lepaon, ancien secrétaire général de la CGT, aujourd’hui président de l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme (ANLCI) et délégué interministériel à la langue française pour la cohésion sociale, est l’auteur d’un vibrant plaidoyer de 160 pages contre l’illettrisme, intitulé “Osons vaincre l’illettrisme !”. Témoignage de son propre combat contre l’illettrisme des personnes de son entourage, propositions concrètes pour lutter contre toutes les situations d’illettrisme, l’ouvrage de Thierry Lepaon entend briser les tabous et être force de proposition.


 

 

L’illettrisme, le combat d’une vie pour Thierry Lepaon

 

 

C’est de son expérience professionnelle et personnelle que Thierry Lepaon, qui démarre sa carrière comme ouvrier chez Caterpillar puis chez Moulinex, tire sa farouche volonté de mettre fin à l’illettrisme. À la fermeture des usines Moulinex, en 2001, et la mise au chômage de milliers de salariés, il réalise que ses anciens collègues de travail, avec qui il a travaillé plus de 15 ans, ne savaient plus ni lire, ni écrire, et qu’il était désormais impossible pour eux de retrouver un emploi. Embauchés avec un niveau CAP, ils avaient tout simplement “désappris” à lire et à écrire.

 

Celui qui est aujourd’hui président de l’ANLCI a ainsi été confronté très tôt à la problématique de l’illettrisme au travail et a décidé d’en faire le cheval de bataille de sa carrière, qui fut notamment syndicale, au sein de la CGT Normandie. Dès 1996, Thierry Lepaon est chargé de contribuer à des travaux sur l’illettrisme et l’emploi pour le Conseil économique et social régional de Basse-Normandie. En 2015, suite aux attentats de janvier, Manuel Valls, qui souhaite rassembler les Français autour de leurs valeurs communes, et notamment la langue, lui demande de participer à une mission d’étude sur la maîtrise de la langue ; puis il le charge, en 2016, de travailler à la création d’une Agence de la langue française pour la cohésion sociale, qui deviendra finalement une délégation interministérielle dont Thierry Lepaon prendra la tête en même temps que sa nomination de président de l’ANLCI, pour une meilleure coordination de l’action des pouvoirs publics et des acteurs de terrain.


 

Un ouvrage porteur de solutions et d’espoir

 

 

Pour vaincre le tabou de l’illettrisme et plus particulièrement de l’illettrisme des adultes, Thierry Lepaon propose d’attaquer le problème à la racine en renforçant l’enseignement de l’écriture et de la lecture à l’école pour atteindre 100% d’alphabétisation pour les enfants. Dans le monde de l’entreprise, il s’agit ensuite de ne pas prendre pour acquises les bases enseignées à l’école. Des plans d’apprentissage ou de réapprentissage du français, de la lecture et de l’écriture doivent être mis en place au sein de l’entreprise ; à l’heure actuelle, seules 14% des entreprises concernées par l’illettrisme de leurs employés ont mis en place des actions concrètes de soutien. Thierry Lepaon n’aura de cesse de le répéter : l’écriture et la lecture sont des compétences qui peuvent, avec les années, se désapprendre, tout simplement, si on ne les pratique plus.

 

En combinant plans de formations vers l’emploi, et actions pour la maîtrise du numérique, aujourd’hui indissociable des compétences de base que sont la lecture et l’écriture, Thierry Lepaon propose dans son livre 25 grandes mesures pour apporter des solutions concrètes et “sur-mesure” à toutes les situations d’illettrisme ou de difficultés graves avec la lecture et l’écriture, qui concernent aujourd’hui près de 11% de Français. Un ouvrage qui se veut donc porteur d’une dynamique de changement, et engagé dans le combat contre l’illettrisme, jusque dans sa publication : l’ensemble des droits de l’ouvrage sera reversé à la Fondation #STOPILLETTRISME.

 

 

, , , , , , , , ,