Aller au contenu principal
Par Tournesol, Artistes à l'Hôpital - Publié le 17 mars 2019 - 07:51 - Mise à jour le 30 avril 2019 - 03:23
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Le Jazz : un formidable lieu d’ouverture, de richesse culturelle et artistique

Le 30 avril 2019 se déroule la journée internationale du Jazz à Sydney. Mise en place par l’UNESCO pour « mettre en avant le jazz et son rôle diplomatique d'unification des peuples partout dans le monde », c’est pour nous l’occasion de mettre en lumière ce répertoire qui tient une part importante dans la programmation de Tournesol, Artistes à l’Hôpital.

Le Jazz : un formidable lieu d’ouverture, de richesse culturelle et artistique

L’association compte une demi-douzaine de groupes de jazz et de genres associés : blues, folk et country. Il est difficile de définir le jazz tant il puise dans une multitude de sources sans cesse renouvelées. À la musique de l’Afrique de l’Ouest s’agrège un mélange de marches militaires, de chant religieux, de mélodies caribéennes, de musiques classiques et de bien d’autres pour en former le premier visage. D’autres influences se sont encore ajoutées depuis débouchant sur de nombreux sous-genres.

Découvrir le jazz, c’est en découvrir tout les répertoires qui le composent, c’est traverser une terre de passage ; « Je suis passé par le Jazz », comme nous l’explique Daniel Mizrahi, attrapé à la sortie d’un concert aux chevets à l’hôpital de la Pitié Salpétrière, où il officie seul à la guitare en jouant du blues et des standards. Bon exemple de cette interdisciplinarité, son répertoire se transforme en fonction des projets. Ainsi Le duo KAKSI avec Clément Caratini, clarinettiste, joue le jazz des années 50, en passant par la biguine des années 20 ou des thèmes traditionnels bulgares. Avec Corentin Seznec guitare, banjo et chant,  il interprète le Folk, Blues, Country, Rumba Congolaise et Blues Malien. Et enfin avec Awena Burgess, où il s’éloigne encore un peu plus pour accompagner des chants tsiganes et des Balkans.

Dans la même idée de diversité, quand Bastien Lacoste ne joue pas du violon au sein du groupe de jazz manouche « Leviathan », il compose de la musique classique ou joue du Tango. Baptiste Chauchat, le guitariste s’intéresse à la bossa et aux musiques africaines.  On ne peut parler de Jazz à Tournesol sans évoquer les légendaires Ramon Galan et Bobby Rangel, deux pionniers de l’association et parfaits symboles de cet état d’esprit où le jazz est «un lieu de rencontre idéal ».

À l’arrivée de nombreux chemins et au départ de nombreuses routes, le Jazz est un formidable lieu d’ouverture, de richesse culturelle et artistique. Il incarne parfaitement l’élan que Tournesol, Artistes à l’Hôpital essaie de défendre et de partager.

 

Bien d’autres artistes de Jazz non cités sont à découvrir ici : http://associationtournesol.com/musique/jazz/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer