Aller au contenu principal
Par Teenage'Car - Publié le 9 juillet 2014 - 14:52 - Mise à jour le 24 juillet 2014 - 09:19
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

L'association des parents chauffeurs

Journal Closer : Article Juin 2014 Alors que les lycéens fêtent la fin des épreuves du bac, l’initiative d’une maman toulousaine tombe à pic. Grâce à elle, les ados évitent les pièges du retour de soirée. Enseignante la semaine, anne trolliet se fait maman conductrice le samedi soir.

Toulouse, le 23 juin Combien prennent leur voiture au petit matin pour aller cher- cher leurs ados à la sortie de concert ou de boîte de nuit ? « Nous l’avons tous fait, mais combien de fois nos jeunes sont tentés de monter dans une voiture avec un conducteur ivre, de faire du stop ou de rentrer à pied entre 1 heure et 3 heures du matin, au risque d’être blessés ou de faire de mauvaises ren- contres ! » En tant qu’enseignante d’écono- mie au lycée, mais surtout en tant que maman de trois enfants, Anne, 55 ans, est bien infor- mée. « A partir d’une certaine heure de la nuit autour de la place du Capitole ou vers les bords de la Garonne, ça craint. Beaucoup de mes élèves me parlent des incivilités et des agressions dont ils sont victimes le week-end, du vol de portable à la rixe », regrette Anne. Les chiffres, qui font froid dans le dos, lui donnent raison. En cinq ans, le nombre d’agressions en Haute-Garonne aurait aug- menté de 30% (+27% de viols en 2013); depuis le début de l’année, le nombre de bles- sés sur les routes du département a aussi explosé (+ 40 %). « Entre la fin des épreuves du bac et l’été qui commence, beaucoup de lycéens ont envie de décompresser. Je n’incite pas les jeunes à sortir ou à boire, se défend Anne.“Pas d’argent échangé dans le véhicule, l’heure de rendez-vous et le trajet seront fixés à l’avance” Avec sa belle énergie, Anne Trolliet a fédéré une équipe de choc, composé de parents bénévoles et de jeunes, dont ses enfants, emballés par Teenage Car *, son projet asso- ciatif totalement inédit en France. « L’idée est de proposer un service de tournée de ramas- sage pour les lycéens tous les vendredis et samedis entre 1 heure et 3 heures du matin. » Au volant des voitures de location type fami- lial (huit places), un parent bénévole. A l’ar- rière, uniquement des jeunes dont les parents auront au préalable adhéré à l’association et payé une faible cotisation mensuelle (entre 5 et 10 € par trajet). « Aucun argent ne sera échangé dans les véhicules. Aucun ado non adhérent ne pourra monter à bord. L’heure de rendez-vous et le trajet seront fixés à l’avance. A cet âge, les ados sortent souvent avec des amis qui habitent leur quartier.» L’idée est qu’ils rentrent de leur soirée ensemble, en toute sécurité, par le biais de Teenage Car.

”j’ai eu une entreprise avant d’être prof d’économie... Ça aide. c’est une association, pas un business” Une sacrée logistique qu’Anne avec son tem- pérament positif est sûre de pouvoir assurer. « J’ai eu une entreprise avant d’être prof d’éco, alors ça aide. Mais je veux rester ensei- gnante, précise avec détermination Anne. C’est une association à but non lucratif et pas un business. Les cotisations permettent juste de louer la voiture et de payer des assurances complémentaires.» Un loueur de voitures (l’entreprise Rent A Car) vient de la contac- ter pour lui proposer des tarifs de location au rabais et surtout la livraison du véhicule au domicile du parent conducteur. Son initiative a débuté avec succès le week-end du 21 juin avec la Fête de la musique. Optimiste, Anne voit toujours plus loin : « On espère avoir le soutien des communes et du ministère pour pérenniser notre action sur la période des vacances scolaires.»

Chrystelle Gabory chrystelle.gabory@mondadori.f

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer