Aller au contenu principal
Par Fondation Groupe ADP - Publié le 13 septembre 2019 - 10:37 - Mise à jour le 24 septembre 2019 - 15:07
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Une émission de radio pour amener la lecture en prison

55 minutes en immersion dans le monde si particulier des prisons pour parler lecture et partage avec des détenus et des auteurs. C'est l'idée de "Livre comme l'air", une nouvelle émission radio réalisée par Véronique Macary et diffusée sur les ondes de RCF chaque premier mardi du mois à 21h. Construite autour d’un ou plusieurs livres, des détenus seront invités à réagir, à témoigner et à échanger, souvent en présence de l’auteur. Un projet soutenu par la Fondation du Groupe ADP et co-construit avec RCF et l'association Lire pour en Sortir qui agit contre l'illettrisme en milieu carcéral.

Une émission de radio pour amener la lecture en prison

Laure Kermen-Lecuir, Déléguée Générale de la Fondation du Groupe ADP, revient sur son soutien à l'association et la genèse de ce projet.

Lire pour en Sortir se démarque assez des projets que la Fondation du Groupe ADP accompagne. Pourquoi soutenir cette association ? Déjà il n’y a pas beaucoup d’association qui prennent à bras le corps le problème des détenus, on doit être 2 ou 3 fondations à se pencher sur la question. Avec Lire pour en Sortir on ne donne pas juste un livre aux détenus et s’ils le lisent ça rentre dans le cadre d’une remise de peine potentielle, l’idée c’était vraiment d’avoir un accompagnement de ces détenus plus global et une réflexion à partir du livre sur comment ils se projettent, comment ils voient l’avenir...C’est effectivement un enjeu de faire en sorte que ce ne soit pas la double peine. Ils sont incarcérés, ils ont fait des erreurs, il n’y a pas à revenir dessus, mais qu’en plus ils soient laissés exclusivement aux mains d’une punition quelque part ça les enfonce. Il n’y a pas énormément d’associations qui ont l’ambition d’accompagner ce public là, ça nous semble extrêmement important.

Avec le soutien de la Fondation du Groupe ADP, Lire pour en Sortir met en place un nouveau projet d'émission avec RCF (Radio Chrétienne Francophone).  En quoi cela est-il important pour vous de faire travailler vos partenaires ensemble ?J’ai eu un partenariat avec RCF pendant 2 ans, sur une émission hebdomadaire qui s’appelait « le bonheur de lire », au sujet de l’illettrisme. Ce partenariat s’est très bien passé, c’était un partenariat intelligent, qui a probablement aidé des associations à se connaitre, à travailler ensemble et à casser des représentations que l’on avait sur les personnes illettrées. On voulait continuer de travailler ensemble mais on arrivait au bout de ce que l’on pouvait faire et dire dans cette émission. On s’est demandé ce qu’il y avait comme sujet de société qui nous semblait utile et intéressant de développer.Et dans le milieu associatif, on a tendance à chacun travailler dans son coin et que ce qui se fait à côté est forcément moins bien que ce que l’on fait nous. J’ai tendance à essayer de faire travailler mes partenaires ensemble et que leurs compétences propres se superposent et puissent donner lieu à de nouveaux projets que l’on n’aurait pas forcément imaginés. Quand on a réfléchi avec RCF à quel sujet on avait envie de traiter, assez rapidement, j’ai trouvé que le milieu carcéral et les problématiques qui pouvaient se poser sur la partie éducation/réinsertion pouvaient être intéressants. On a essayé de voir comment ces deux compétences pouvaient se cumuler pour faire une nouvelle émission.Un autre objectif était aussi d’essayer de décortiquer comment des programmes de ce type-là jouent un rôle aussi avec les agents de la pénitentiaire, comment ça peut changer les relations, apaiser les tensions inévitables dans une prison… pourquoi des auteurs vont en prison discuter avec des détenus…(Propos extraits de la newsletter Lire pour en Sortir) 

Une première émission à la maison d'arrêt de NanterrePour la première émission, direction Nanterre à la maison d'arrêt où l'association Lire pour en Sortir propose un atelier littérature avec Ludovic-Hermann Wanda, écrivain et ancien détenu. "Je ne reviens pas avec les menottes mais plutôt avec une forme de laurier d'autant plus que je vais essayer de contribuer à aider d'autres qui passent actuellement par la case prison à s'en émanciper et éventuellement à suivre mes traces." L'auteur de "Prisons" (éd. L'Antilope) vient participer à un atelier lecture et écriture proposé aux détenus et organisé par l'association

=> Ecoutez le podcast ici et retrouvez l'intégralité des émissions Livre comme l'air sur le site de RCF

=> Participez à la première campagne de crowfunding destinée à financer l'achat de livres neufs en faveur des femmes détenues accompagnées par Lire pour en Sortir 

En savoir plus sur Lire pour en sortir : http://www.lirepourensortir.org/

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer