Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 6 mai 2015 - 10:09 - Mise à jour le 23 mai 2018 - 13:36
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

L'exemple de la communication de l'ONG AMREF en faveur des mères africaines

La première organisation mondiale de santé publique en Afrique a fait appel en 2012 à une agence de communication londonienne pour mettre en place un dispositif digital qui a connu un grand succès en Grande-Bretagne. L'objectif recherché ? Sensibiliser sur le sujet des accouchements des femmes africaines pour lesquels les conditions d'hygiène sont parfois précaires.

L'exemple de la communication de l'ONG AMREF en faveur des mères africaines

Engagée depuis plus de 50 ans pour favoriser un meilleur accès à la santé en Afrique, l'AMREF divise ses actions de solidarité en plusieurs axes d'intervention. La lutte contre le virus du VIH/Sida en fait notamment partie et apparaît comme une nécessité absolue dans cette région du monde qui abrite à elle seule presque 70% des personnes infectées. Toutes les problématiques autour du paludisme, de l'accès à l'eau notamment sont des préoccupations majeures de l'ONG ; cependant, c'est sur la thématique de la santé des mères et de leur bébé lors de l'accouchement que l'AMREF a mis le focus pour cette opération de communication. 

À l'occasion de la fête des mères, l'AMREF avait proposé au grand public l'accès à une application digitale ou chacun pouvait parrainer une mère africaine ou une sage-femme collaboratrice de l’ONG en partageant automatiquement, grâce à l’application des statuts Facebook ou des tweets de sa « filleule » sur son profil personnel pendant 5 jours. Des informations réelles étaient alors véhiculées pour sensibiliser ses proches aux conditions précaires d'accouchement de certaines femmes de la région. Il est important de savoir notamment qu'aujourd'hui en Afrique, 1 femme sur 39 risque de mourir au cours de la grossesse ou de l’accouchement. Le taux de mortalité maternel le plus élevé au monde se situe d'ailleurs en Afrique subsaharienne.

L'ingéniosité de ce dispositif digital a aussi été de créer la surprise auprès des journalistes et des bloggeurs pour les pousser à s'intéresser à cette application intitulée Status of Africa. Pour cela, un courrier leur a été expédié illustrant concrètement les conditions d'hygiène très limitées des hôpitaux. Au sein d'une boîte d'allumettes, les récepteurs ont pu découvrir un éclat de savon, un coton, un bout de ficelle (qui permet d'attacher le cordon ombilical) et un rasoir accompagné de deux allumettes pour le stériliser. Un ensemble extrêmement sommaire accompagné d'un communiqué pour susciter une prise de conscience des relais d'opinions. Une combinaison des moyens de communication particulièrement efficace puisque plus de 50 blogs ont réalisé un article sur l'application et près de 3 millions de relais sur Twitter ont été constatés.

Source

Crédit Photo

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer