Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 21 mai 2015 - 14:29 - Mise à jour le 9 juin 2015 - 13:12
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Le fonds de dotation de l'hôpital d’Argenteuil : "apporter un plus" aux malades

Il n’est jamais très agréable de devoir faire un passage à l’hôpital, quelle qu’en soit la durée ou la raison, l’hôpital reste pour beaucoup de monde un lieu anxiogène. Le centre hospitalier d’Argenteuil le comprend bien et souhaite palier un tant soit peu à cette situation par certains aménagements, grâce au mécénat et à son fonds de dotation.

Le fonds de dotation de l'hôpital d’Argenteuil : "apporter un plus" aux malades

Le but premier et essentiel d’un hôpital est de fournir des soins appropriés pour traiter, accompagner les malades. Les techniques médicales étant bien développées, la gestion des soins correctement encadrée et tenue, les hôpitaux s’intéressent de plus en plus au bien être des patients lors des soins.

Les traitements réalisés en milieu hospitalier sont parfois lourds et douloureux. Tenter d’alléger l’esprit du patient pendant la durée de ces traitements est crucial pour les équipes soignantes. C’est le parti qu’a choisi de prendre le centre hospitalier d’Argenteuil dans son service de radiothérapie. Dans deux des salles de traitement ont été installés des plafonds lumineux offrant au patient la vision d’un ciel bleu et de branches de palmier dans l’une, de cerisier dans l’autre. Cela permet tout simplement de rendre le cadre plus chaleureux, moins austère et le patient peut s’évader, se prendre à rêvasser quelques instants et de ne plus être contraint, par l’environnement, d’être focaliser sur son traitement. Ces plafonds atténuent la pénibilité de la radiothérapie en offrant une échappatoire à l’esprit du patient. Ces installations ont néanmoins coûté 24 000 euros, l’hôpital a avancé les fonds et, après la création de son nouveau fonds de dotation propre, a pu en rembourser la quasi totalité grâce aux dons.

Ces projets ne concernent pas directement les soins mais leur encadrement pour les rendre plus vivables et améliorer le confort du patient. Il ne s’agit pas d’offrir une meilleure qualité de soins mais une meilleure qualité de vie. Les financements de l’État et de la Sécurité Sociale pour les hôpitaux sont réservés à la prise en charge des malades et à leur traitement. L’hôpital d’Argenteuil a donc choisi de faire appel aux dons pour financer ses nouvelles démarches d’aménagement parallèles à la prise en charge des soins et qui permettent de répondre à des demandes d’usagers plus qu’à des demandes d’ordre purement médical. Françoise Besset, cadre de santé de l’hôpital le rappelle: « Ce n’est pas une priorité, certes, mais il apporte un plus aux malades, d’où son intérêt ».

Les projets concernent l’ensemble de l’hôpital. La maternité souhaiterait pouvoir aménager une salle d’accouchement naturel. Ce type de salle est demandé par de nombreuses femmes qui souhaitent accoucher de manière naturelle, sans péridurale. Les hôpitaux préfèrent se doter de telles salles plutôt que de prendre le risque de voir les femmes accoucher chez elles, sans encadrement médical. Depuis déjà plus de quatre ans, le centre hospitalier de Chinon possède une salle d’accouchement naturel dotée d’une baignoire, d’un lit sur lequel la femme peut s’installer comme il lui convient et où elle ne sera accompagnée que par des sages-femmes, même si un médecin reste à proximité pour intervenir à tout moment en cas de complication. Ce type d’aménagement demande également un financement. Pour Argenteuil, ce sont 40 000 euros qui seront nécessaires pour la réalisation d’une telle salle et qui seront récoltés via le fonds de dotation de l’hôpital.

Le service des urgences ainsi que d’autres (psychiatrie, cancérologie, etc) ne manquent pas d’idées qui permettraient de rendre la séjour à l’hôpital un tant soit peu plus agréable, vivable. Ces politiques d’aménagement des hôpitaux pour l’amélioration du confort des patients se retrouvent dans d’autres établissements à différentes échelles. Les espaces extérieurs sont de plus souvent repensés de manière à offrir un cadre plus vert autour de l’hôpital comme à l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon, les espaces intérieurs comme ceux de l’hôpital St Mary sur l’Île de Wight, sont conçus pour atténuer l’anxiété du patient, détourner son attention de sa souffrance et du quotidien de son traitement pour tenter de l’apaiser autant que possible.

De plus en plus d’hôpitaux publics créent leur propre fonds de dotation pour se permettre de financer des projets qui ne pourront être pris en charge par les subventions publiques. C'est le cas du CHU de Rennes ou d'Aveni, le fonds de dotation du CHU de Nice, en plus de l’amélioration des espaces de vie, a été créé pour pouvoir permettre le développement de l’innovation médicale et pour soutenir les nouveaux investissements de l’hôpital. Le fonds de dotation du CHU du Mans poursuit lui aussi les mêmes objectifs et inclue toujours l’idée de favoriser le bien être des malades. Celui du centre hospitalier Robert-Debré poursuit des buts plus en lien avec la recherche et l’amélioration des techniques médicales. Il a d’ailleurs conclu un partenariat avec le Lions Club International pour financer l’achat d’un robot chirurgical et ainsi être le premier hôpital pédiatrique de France à en être doté.

Les fonds de dotation d’hôpitaux publics et fondations hospitalières poursuivent donc des buts divers tant dans le domaine technique de la recherche et de l’équipement que dans le domaine du bien-être et du confort des usagers. Ces fonds de dotation, comme celui du centre hospitalier Victor Dupouy, permettent de compléter les soins financés par les subventions publiques, ils ne sont pas sensés remplacer les financements publics pour le fonctionnement des établissements hospitaliers et la prise en charge des patients.

Le développement du financement privé dans les établissements de santé publics leur permet d’évoluer au bénéfice des usagers. Ainsi, ils peuvent proposer ces petits plus qui rendent l’hospitalisation ou le traitement plus agréables, vivables.

 

Source 

Crédit 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer