Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 5 juin 2015 - 14:53 - Mise à jour le 26 juin 2015 - 09:09
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Les ligues sportives américaines : solidarité et philantropie!

L’éthique protestante ancrée dans les sociétés anglo-saxonnes est un moteur pour la philanthropie. L’idée de la prédestination dans la religion protestante poussait les croyants à travailler au mérite de leur place au paradis en capitalisant, en redistribuant pour participer au bien être de la société. C’est cette logique qui s’est intégrée au mode de fonctionnement des sociétés anglo-saxonnes à majorité protestante et qui s’est même diffusée dans le milieu du sport professionnel. La preuve avec l’investissement des ligues états-uniennes.

Les ligues sportives américaines : solidarité et philantropie!

Le fonctionnement des clubs sportifs professionnels aux États-Unis est très influencé par celui des entreprises vu que de nombreux clubs sont gérés par des grands patrons. Les enjeux : faire de bons scores, faire de l’argent. Les scores fidélisent et amènent la fierté des supporters, mais ce qui participe également à cette fierté et au soutien de la part des supporters c’est l’impression que les joueurs et les clubs ne tournent pas que pour la gloire et l’argent mais qu’ils s’impliquent dans des causes d’intérêt général. Car aux États-Unis, la corporate social responsability, l’équivalent américain de la responsabilité sociale des entreprises, est prise très au sérieux par les clubs sportifs professionnels. Cela a très vite poussé les clubs sportifs, mais surtout les grandes ligues nationales à se doter de leur propre fondation, d’organiser des levées de fonds ou de s’associer à des associations ou ONG de façon durable.

En 1953, le premier club a avoir conclu un partenariat avec une organisation charitable est l’équipe des Red Sox de Boston qui s’est associée avec The Jimmy Fund, fond de lutte contre le cancer. Par la suite ce sont surtout les grandes ligues nationales qui ont emmené le mouvement philanthropique du sport aux Etats-Unis. Dès 1973, la National Football League s’associe à une ONG récoltant des fonds pour diverses oeuvres de bienfaisance, United Way of America. La même année, la NFL crée sa propre fondation qui donne aujourd’hui 10 millions de dollars par an à des associations caritatives. Cette démarche sera très largement reprise par les clubs et les autres ligues. En effet, en 2010, presque 100% des clubs sportifs, États-Unis et Canada confondus, possèdent leur propre fondation. Dans certaines disciplines, le taux des fondations ou fonds de dotation dépasse les 100% car certains clubs possèdent les deux, c’est le cas pour le baseball par exemple, très impliqué dans les oeuvres solidaires.

Aux États-Unis le rôle social du sport est une évidence. Il s’agit d’un élément fédérateur qui, dans un pays où l’État est très désengagé, possède les moyens nécessaires pour agir auprès des populations qui en ont besoin. Pour eux, bien qu’il soit banal de voir un joueur ou une équipe de sport en visite dans un hôpital, dans une école ou participer à une collecte cela n’en est pas moins essentiel. Par ailleurs, l’atout pour les clubs ou les ligues que représente l’engagement caritatif du point de vue de la communication est non négligeable. Le milieu du sport est particulièrement médiatisé aux États-Unis et ce sont souvent les scandales qui ressortent plutôt que les messages plus positifs. Il reste donc très important pour les clubs d’abreuver en permanence les médias pour montrer que le sport véhicule des messages positifs et que le monde des sportifs professionnels ne tournent pas autour du bling-bling et des scandales mais que ce milieu ainsi que les joueurs ont du coeur.

L’évidence pour les clubs et les ligues américaine de posséder des fondations ne se retrouvent pas du tout en France. Seulement trois clubs de foot français ont créé leur fondation (OL, PSG, Toulouse FC) et de manière générale, les actions solidaires ou caritatives des clubs ne sont pas aussi nombreuses ni aussi relayées qu’aux États-Unis. Peut-être que les quelques clubs qui se sont lancés dans l’aventure pourront rallier les autres à leurs causes.

Source

Crédit Photo

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer