Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 27 octobre 2015 - 15:14 - Mise à jour le 12 novembre 2015 - 15:33
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

LA BOUTIQUE SANS ARGENT, UNE DÉMARCHE ÉCOLOGIQUE, SOCIALE ET SOLIDAIRE

Dans l’ancienne gare de Reuilly, Deborah Fishkandl a ouvert son magasin. Mais il s’agit d’un magasin particulier puisqu’il est entièrement gratuit. Elle se base sur le concept du « free shop », déjà très populaire en Allemagne ou aux Pays-Bas, où il s’agit de faire des dons d’objets dont on n’a plus utilité et qui seront ensuite disponibles gratuitement pour tout visiteur. Il est possible de faire des dons sans prendre un objet en retour ou bien l’inverse, c’est-à-dire de prendre en n’ayant rien apporté.

LA BOUTIQUE SANS ARGENT, UNE DÉMARCHE ÉCOLOGIQUE, SOCIALE ET SOLIDAIRE

Ce projet relève avant tout d’une démarche sociale, solidaire et environnementale, puisqu’elle permet de recycler des objets qui auraient pu être envoyés à la poubelle alors qu’ils étaient encore utilisables tels quels.  Ainsi, cette boutique offre une nouvelle vie à des objets qui ne servaient plus à leur propriétaire. Elle permet aussi de rendre disponible tout type d’objets à tout le monde. Là où certains magasins dans la même veine fixent un prix de quelques euros purement symbolique pour ceux qui ont des revenus, il ne l’est pas pour ceux qui n’en ont pas. Ainsi, tout le monde est mis à un pied d’égalité et peut se procurer des objets.

Ce principe du don et l’absence de prix donnent de la valeur aux objets disponibles. Les « clients » ont conscience de l’effort fait par le donateur qui s’est mis dans son grenier, face à tous ses objets qu’il n’utilise plus et qu’il a décidé de donner. Ainsi, même s’ils sont gratuits, il est possible que les clients hésitent longuement à prendre un objet, sachant qu’ils pourront toujours le redonner s’il ne convient pas au final.

Le fait que la barrière de l’argent ait été brisée induit que les différences sociales le sont également. La propriétaire note en effet que les clients vont naturellement échanger, car ils ne se doutent pas de la condition sociale des autres.

La boutique sans argent fonctionne essentiellement grâce à des soutiens non financiers. Elle s’est établie dans un local rendu disponible par la mairie après un appel à projets de la Maison des Associations du 12e. Ce sont des bénévoles qui y travaillent. Les soutiens financiers sont surtout apportés par la région Île-de-France et par Pôle Emploi donnant un emploi à deux salariés en emploi aidé. La boutique a également mis disponible un comptoir à boissons chaudes à prix libres, laissant la possibilité aux usagers de la soutenir s’ils le souhaitent ou non.

Il y a quelques semaines, la boutique a dû fermer la possibilité de faire des dons, car elle avait reçu trop de biens qu’elle ne pouvait pas stocker, ce qui est une très bonne nouvelle et montre que l’économie solidaire a encore de beaux jours devant elle ! 

 

Infos pratiques : Ancienne gare de Reuilly – 181 avenue Daumesnil Paris 12e Métro : Daumesnil (lignes 6 et 8)

Du lundi au samedi de 14h à 18h.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer