Aller au contenu principal
Par FONDATION DE LA 2ème CHANCE - Publié le 15 décembre 2015 - 10:09 - Mise à jour le 16 décembre 2015 - 07:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Alain, 54 ans, recrée une exploitation agricole dans l'Aveyron / Faire un don

A la suite d’importants problèmes familiaux et professionnels, dont la destruction totale des serres, due aux intempéries, dans sa précédente activité de maraîchage, Alain devient lauréat de la Fondation en 2011, avec une aide de 5000 euros pour son projet d’exploitation agricole, lombriculture et vente de poules pondeuses, œufs et pommes de terre bio. Site-relais de Toulouse

Faire un don

La genèse du projet

En 2011, Alain se lance dans une  nouvelle aventure au Viala du Tarn : poules pondeuses, œufs bio, pommes de terre bio. Le projet cofinancé, l’exploitation démarre sur des terres en location. Et voilà que se présente l’opportunité d’acquérir un terrain mitoyen de 6 ha. Pour cette opération la Fondation de la 2ème Chance http://www.deuxiemechance.org est sollicitée, sur le conseil de la CAPCOOP (Coopérative d'Activités et d'Emploi) d’Onet de Château. Le terrain convoité. paraît adapté aux besoins de l'exploitation envisagée.

L'opportunité de cette acquisition foncière est porteuse d'un effet d'aubaine car en plus de leurs complémentarités, les diverses activités permettent une répartition plausible de l'emploi du temps. Et agrandir la superficie d’exploitation  permettrait un équilibre économique harmonieux et rentable.

L’aventure a débuté sur les terres louées et le projet économique pourra croître avec l’ajout du terrain « en propriété » que va financer la Fondation.

600 poules en pleine nature

Depuis cette époque, la vie n’est certes pas un long fleuve tranquille, mais  le projet évolue et les affaires prospèrent. Recentrée sur la production d’œufs bio, l’activité permet d’exploiter quatre poulaillers auto-construits avec parcours ombragé accessible toute la journée. Ainsi 600 poules produisent toujours plus d’œufs tous vendus à une clientèle acquise et conquise sur les marchés de Millau et Saint Affrique.

Jour de marché

Dès 7 heures,  installation sur un emplacement choisi dans un passage obligé adossé à la halle, table pliante à la stabilité improbable recouverte d’une toile cirée jaune et parapluie forain blanchâtre au charme désuet. Sur la table : certification « ECOCERT », clayettes oranges remplies d’œufs tamponnés en rouge et boite métallique bleue. Derrière, Alain moustache et barbichette bien taillées, lunettes sur le front et sacoche de cuir en bandoulière, sans relâche occupé à servir œufs de poules ou de poulettes, à encaisser 2 ou 4 euros la douzaine (prix sont stables depuis 5 ans), à deviser avec les passantes rapportant les boites vides … un véritable animateur de ce barnum pittoresque et joyeux. Mais les affaires sont les affaires.

Et bien avant la fin du marché 90 douzaines sont parties, soit plus de 300 euros de recette.

La voie de la réussite et des projets qui ne manquent pas

Le projet est sur la voie de la réussite. Complètement intégré  (de l’auto-construction à l’entretien des poulaillers à l’achat des poulettes à leur alimentation aux soins à la collecte et la vente des œufs) il permet d’en vivre ... au prix de journées bien remplies, car le lendemain de notre visite un autre marché attend les œufs bio d’Alain. « Quand on ose tout, tout est permis » dit-il. Oui, certainement, à condition de pouvoir tout assumer soi-même, car il est seul avec sa chienne Finga, « indéfectible associée » et sans solution alternative pour le moment.

En symbiose avec la nature environnante, notre quinquagénaire est épanoui. Le « coup de pouce » de la Fondation a atteint son objectif permettant de créer une activité viable et utile à ce coin rural d’Aveyron tout en pérennisant un emploi non délocalisable.

Notre « coup de pouce » a permis la création de son emploi et l’épanouissement de ce véritable ascète.

La Fondation a pleinement atteint son objectif … Alain lui en est très reconnaissant.

Alain Chaud - Le Bourg des Écoles - 12490 Le Viala du Tarn - Tél : 06.72.30.50.45

Claude Armaing et Michel Cazes, Bénévoles instructeurs parrains

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer