Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 22 décembre 2015 - 01:22 - Mise à jour le 11 janvier 2016 - 16:51
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

La Place de l'Étoile prend le soleil avec Greenpeace

À la fin de la COP21, la conférence mondiale pour le climat de Paris, l'Arc de Triomphe s'est illuminé de façon inédite ! Afin de pousser le Président de la République à prendre des mesures plus importante concernant les énergies renouvelables, l'ONG Greenpeace a organisé une opération médiatique choc dont elle a le secret...

La Place de l'Étoile prend le soleil avec Greenpeace

Si la COP21 s'est terminée le 12 décembre par un accord en vue de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degrés, certaines associations et acteurs de la société civile critiquent le manque d'ambition des 196 états participants. C'est notamment le cas de Greenpeace qui s'insurge contre la prise en compte insuffisante de la question des énergies renouvelables dans l'accord alors qu'il s'agit d'une thématique essentielle dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pour interpeller le gouvernement, l'ONG spécialisée dans la protection de l'environnement a décidé de frapper un grand coup en transformant la place de l'Étoile à Paris en soleil géant. Une opération réalisée au petit matin par les activistes de Greenpeace à l'aide d'une peinture jaune écologique déversée sur la chaussée. Le choix de l'astre le plus lumineux du système solaire n'est évident pas un hasard puisque il s'agit d'une source d'énergie éco-responsable !

Parallèlement à ce "lever de soleil", des grimpeurs de l'ONG sont montés jusqu'au au niveau de la terrasse de l'Arc de Triomphe. Cinq d'entre eux sont ensuite descendus équipés de cordes d'escalade afin d'afficher dans les airs des bannières portant le message : « Monsieur Hollande, renouvelez l’énergie ! » Une action spectaculaire qui avait pour objectif d'interpeller le Président sur la nécessité d'investir massivement dans les énergies renouvelables et de ne pas se reposer sur l'industrie nucléaire. Un choix partagé par de très nombreux Français qui ont été plus de 100 000 à signer la pétition de Greenpeace en faveur d'un passage à 100% d'énergies renouvelables d'ici 2050.

 

Source

Crédit Photo

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer