Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 8 avril 2016 - 08:54 - Mise à jour le 15 avril 2016 - 14:02
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Un nouveau duo d’experts à la tête de Finansol

Après douze années à la tête du célèbre label de la finance solidaire, Guy Courtois quitte la présidence de Finansol, en laissant la place à Jean-Pierre Lefranc et Isabelle Guénard-Malaussène.

Un nouveau duo d’experts à la tête de Finansol

S’inscrivant au cœur de l’économie sociale et solidaire, Finansol est une association créée en 1995 qui a pour objet de promouvoir la solidarité dans l’épargne et la finance. Pour ce faire, le label Finansol a été créé en 1997 pour distinguer les produits d’épargne solidaire des autres produits d’épargne auprès du grand public.  Au travers de diverses actions de communication et de sensibilisation, le label Finansol promeut une finance éthique, solidaire et raisonnée et fait connaître les différents produits d’épargne solidaire disponibles, qui contribuent au financement d’activités socialement utiles.

Le label est attribué par un Comité d’experts indépendant issus de la société civile, dans un souci de transparence. Ce Comité est aujourd’hui présidé par Jean-Pierre Lefranc, directeur financier de la Fondation de France ; Isabelle Guénard-Malaussène, experte financière, ayant été nommée Vice-Présidente. Déjà membre de ce Comité à l’origine, ce duo d’expert place le label Finansol sous le signe de la parité, mais aussi de l’indépendance, car au moins l’un des deux membres pourront être présents, au cas où l’un des deux serait à la fois juge et partie. Guy Courtois restera quant à lui membre du Comité du label Finansol.

Leur objectif ? « Faire levier sur le développement de la finance solidaire et d’accompagner sa mutation. » D’autant, que le comité serait à une époque charnière car confronté à de nouveaux sujets et enjeux. Outre les nouvelles thématiques qui se développent, comme celles de l’immobilier solidaire, Finansol fait également face à la mutation de son secteur, la finance responsable voyant en effet l’émergence de nouveaux acteurs et outils et l’évolution de sa règlementation.

 

« Nous allons assurer la continuité et le bon fonctionnement du Comité dans cette configuration nouvelle de co-présidence, dans le même esprit d’ouverture et d’écoute, afin de garantir, cette année encore, grâce à l’indépendance et l’expertise des membres du Comité, une analyse qualitative des placements. »

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer