Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 11 mai 2016 - 10:40 - Mise à jour le 12 mai 2016 - 07:33
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[MERCREDI EN IMAGES] Sensibiliser au dépistage du cancer du sein avec un homme

Il fallait y penser. Afin de contourner l'interdiction de diffusion de seins féminins nus sur Facebook ou Twitter, l'association argentine Movimiento Ayudar Cancer de Mama (Macma) a eu l'idée de centrer sa dernière vidéo de prévention contre le cancer du sein sur la poitrine... d'un homme.

[MERCREDI EN IMAGES] Sensibiliser au dépistage du cancer du sein avec un homme

Quand les réseaux sociaux freinent la lutte contre le cancer du sein

Destinées à protéger les utilisateurs, les mesures de censure des réseaux sociaux constituent un frein important aux campagnes de sensibilisation au cancer du sein, pour lesquelles il est difficile d'avoir l'impact souhaité sans montrer une poitrine de femme nue. C'est ainsi qu'Enrique, un homme en léger surpoids, s'est porté volontaire pour la dernière vidéo de l'association argentine Macma. Le clip montre une femme cachée derrière lui, en train de palper ses seins comme s'il s'agissait de sa propre poitrine. Une manière un peu décalée, mais qui ne manque pas d'humour, de montrer aux femmes les bons gestes à adopter pour dépister une éventuelle grosseur liée à un cancer du sein sur leur poitrine.

L'autopalpation des seins, un geste incontournable pour toutes les femmes

Dépisté assez tôt, le cancer du sein peut être guéri dans 90 % des cas. La palpation doit être réalisée devant un miroir. Avant toute chose, un examen visuel les mains sur les hanches aidera à détecter tout signe suspect (écoulement d’un mamelon, présence de plis anormaux, de gonflement...). Le bras du côté de la poitrine à examiner doit ensuite être levé et le sein palpé avec les trois doigts centraux de la main opposée. On débute sous les aisselles, on descend sous le sein, on fait le tour du mamelon et on termine sur le dessus du sein. Surtout, aucune partie de la poitrine ne doit être négligée. Si la moindre grosseur apparaît, il faut prendre rendez-vous chez un gynécologue au plus vite. Ce geste est à renouveler tous les mois, après les règles. En complément bien sûr du suivi par un spécialiste et de mammographies régulières.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer