Euro 2016 : AIDES appelle les hooligans à « Faire l'amour, pas la guerre »

Euro 2016 : AIDES appelle les hooligans à « Faire l'amour, pas la guerre »
AIDES profite de l'Euro 2016 pour lancer une nouvelle campagne de sensibilisation au virus du SIDA, intitulée « Faites l'amour, pas la guerre ». Des affiches volontairement provocatrices, dont le but est de répondre aux supporters qui ternissent la compétition par leurs actes de violence.


L'amour contre la violence, un message fort pour une campagne choc

 

Le slogan de la dernière campagne d'AIDES était à l'origine « Mélangez-vous, protégez-vous ». Mais après les affrontements entre hooligans en marge du match Angleterre-Russie à Marseille, l'association a décidé au dernier moment de le modifier en « Faites l'amour, pas la guerre ». Une manière d'interpeller les fans de foot en leur rappelant que la fraternité entre les peuples et la célébration des sexualités est plus importante que la violence. Sur les affiches de la campagne, photographiée par Eric Traoré, on voit des couples hétérosexuels ou homosexuels entièrement « bodypaintés » aux couleurs des pays participant à l'Euro, portant sur eux la trace de relations intimes.

 

Une maladie banalisée, pourtant toujours d'actualité

 

Comme le résume Aurélien Beaucamp, président de l'association AIDES, « en cette période marquée par toutes les formes d'intolérance, un peu d'amour et de légèreté ne peut faire que du bien ». Mais l'association rappelle que malgré cette « légèreté », et face à la banalisation de la maladie, l'importance de se protéger contre le VIH reste cruciale. En Europe et en Asie centrale, le virus est toujours très présent : 30% des personnes séropositives ignorent encore être porteuses du virus et 142 000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2014. Selon les chiffres d'AIDES, on assiste même à une progression alarmante de l'épidémie en Europe de l'Est et en Russie.

, , , , ,