La MGEN pour une RSE globale, concrète et solidaire

La MGEN pour une RSE globale, concrète et solidaire
Pas de triomphalisme mais une volonté de transparence forte pour la Mutuelle Générale de l’Education Nationale qui organisait le 21 octobre un point presse autour de la Responsabilité Sociétale d’Entreprise RSE. Fabrice Henry vice président délégué, Anne-Marie Harster, déléguée nationale et Julie Savary, chargée de mission RSE, exposaient la dynamique, les résultats et les objectifs 2015 de la RSE.


 

Une démarche globale

 

« La RSE doit être globale », c’est pourquoi La MGEN a fait le choix de ne pas créer de service dédié à cette thématique mais plutôt d’intégrer la RSE dans tous ses services. Cette démarche permet de dynamiser et de motiver toute l’entreprise. Chaque salarié, chaque service doit se sentir responsable du rôle social et sociétal de la MGEN. « C’est une démarche que l’on doit inclure dans la vie quotidienne de la l’entreprise » indique Fabrice Savary.

 

La transparence avant tout

 

Par nature, la MGEN avait déjà une démarche répondant à un engagement sociétal, que ce soit par son identité métier ou par son système de gouvernance. La MGEN a cependant passé la vitesse supérieure en structurant et mesurant cette démarche  et en investiguant de nouveaux domaines comme l’environnement et les investissements.

 

Pour l’environnement un film sur la consommation carbone a été réalisé, il démontre bien l’envie de transparence et de pédagogie de la  MGEN.

, , , , , , , ,